Pas de réussite pour Charles Pic

Charles Pic n'aura vraiment pas connu la réussite pour le deuxième Grand Prix de Belgique de sa carrière

Charles Pic n'aura vraiment pas connu la réussite pour le deuxième Grand Prix de Belgique de sa carrière. Déjà, lors des qualifications, Pic avait perdu toute chance d'imiter l'exploit de van der Garde, Bianchi et Chilton passant en Q2, ayant été appelé à la pesée après son premier run. Se retrouvant bon dernier sur la grille de départ, Pic a pris un bon départ et sa course commençait bien... jusqu'à se terminer dès le huitième tour, la CT03 du Français étant victime d'une fuite d'huile. L'abandon a été nécessaire pour préserver le moteur installé dans la monoplace, destiné à courir deux autres Grands Prix. “Nous avons débuté la course en pneus option, et j'ai pris un départ propre, sans problème”, relate le pilote Caterham. “J'ai passé à la fois Chilton et Bianchi, et au huitième tour, je rattrapais mon coéquipier, mais on m'a dit de rentrer au stand car nous avions une fuite d'huile. Nous avons donc arrêté la voiture pour éviter tout dégât au nouveau moteur que nous utilisions aujourd'hui”. Parfois, la course, c'est comme ça : nous avions un bon rythme vendredi et samedi, la voiture était bien équilibrée et nous avions fait des progrès. Même s'il est clair que la course d'aujourd'hui ne s'est pas passée comme prévu, je n'en ai pas le cafard : nous avons une autre opportunité, à Monza dans deux semaines, de continuer à construire sur l'écart entre nos rivaux les plus proches et nous, et je suis sûr que nous allons y rebondir”, conclut Pic avec optimisme. Le niveau de performance des Caterham reste en effet un point positif du weekend, ce Grand Prix ayant confirmé que désormais, Marussia est clairement derrière en performance pure.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Charles Pic
Type d'article Actualités