Pas de panique chez Mercedes à Bakou

Malgré un écart important sur la feuille des temps avec Ferrari, l'équipe Mercedes ne cède pas à la panique à l'issue du premier jour du GP d'Azerbaïdjan.

Pas de panique chez Mercedes à Bakou

Si la journée du vendredi du Grand Prix d'Azerbaïdjan a été pour le moins hachée, en particulier avec l'arrêt très précoce des EL1, les Mercedes se sont montrées un peu en retrait, Lewis Hamilton se situant à sept dixièmes du meilleur temps réalisé par Charles Leclerc.

Max Verstappen est également parvenu à placer sa Red Bull entre les deux Flèches d'argent, Valtteri Bottas terminant les EL2 au cinquième rang, à quatre dixièmes de son équipier.

Lire aussi :

Le quintuple Champion du monde reste toutefois satisfait de cette première journée dans les rues de Bakou, lui qui s'est imposé l'an dernier au terme d'une course folle, marquée notamment par la crevaison de Bottas dans les dernières boucles.

"C'était une journée un peu bizarre, mais je l'ai quand même appréciée", a-t-il expliqué. "Les EL2 se sont bien passés, j'avais de bonnes sensations en piste et je me sentais mieux dans la voiture que l'an dernier. Toutefois, les Ferrari sont clairement très rapides et on dirait qu'ils sont un peu devant nous donc nous devons vérifier où nous perdons du temps par rapport à eux."

S'il sait très bien qu'il sera probablement impossible de totalement réduire l'écart chronométrique affiché ce vendredi, le Britannique montre des signes d'optimisme quant au rythme de course des Mercedes, qui semble plus imposant que le rythme sur un tour.

"Il y a peu de chance que l'on trouve sept dixièmes dans la nuit, mais nous ferons tout ce que nous pouvons pour pousser la voiture dans la bonne direction. Notre rythme sur les longs relais semble meilleur que sur les relais courts, donc nous devons voir pourquoi. Cela devrait être une belle bagarre demain, et je suis toujours prêt à me battre, je pense que c'est ce que les fans veulent voir et j'ai donc hâte d'y être."

Lire aussi :

De l'autre côté du garage, Valtteri Bottas explique comment l'interruption des EL1 a modifié le plan de bataille de l'après-midi, avec plus de tours à parcourir, des tours dont il ne se montre pas particulièrement ravi.

"C'était une journée assez perturbée, ce qui a rendu les EL2 encore plus importants que d'habitude. Nous avons essayé de maximiser notre temps de piste, ajoutant quelques tours à notre programme. Je ne suis pas ravi des tours que j'ai effectués, mais c'est toujours difficile de trouver le rythme à Bakou et ça prend du temps. Ce n'était pas simple de faire fonctionner le medium, mais les vitesses en virage augmenteront avec l'évolution de la piste, ça devrait nous aider à mettre de l'énergie dans les pneus."

Du côté de James Allison, directeur technique de la marque à l'étoile, on confirme les propos de ses pilotes, et il faudra du travail pour offrir à Hamilton et Bottas une base solide sur laquelle ils pourront s'appuyer lors des EL3 et des qualifications.

"Les EL2 se sont passés sans problème, nous avons pu comparer les deux pneus [privilégiés pour la course] et également vérifier les niveaux d'aileron arrière avec Lewis. Nous ne sommes pas où nous voulons être sur un tour, mais nous semblons avoir un niveau raisonnable sur les longs relais. Il nous reste donc un peu de travail ce soir pour améliorer le comportement de la voiture et donner de la confiance aux pilotes pour tout casser sur leur tour rapide, et espérons que ça nous donnera un bon week-end."

Le top 5 des EL2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'42.872  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1'43.196 0.324
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'43.541 0.669
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'43.793 0.921
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'44.003 1.131

partages
commentaires
Sanctionné, Gasly prendra le départ des stands

Article précédent

Sanctionné, Gasly prendra le départ des stands

Article suivant

Leclerc : Confiance en la Ferrari, méfiance envers Mercedes

Leclerc : Confiance en la Ferrari, méfiance envers Mercedes
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021