Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

La F1 ne va pas tourner le dos à l'Europe, affirme Carey

partages
commentaires
La F1 ne va pas tourner le dos à l'Europe, affirme Carey
Par :
8 mai 2018 à 07:02

Alors que des options sont évaluées pour organiser de nouveaux Grands Prix, Chase Carey tient à se montrer rassurant : la F1 ne va pas tourner le dos à l'Europe.

La Formule 1 a officialisé ses discussions avec la ville de Miami pour l'organisation d'un Grand Prix dès 2019 et l'on sait Liberty Media, propriétaire du championnat, en négociations avec de nombreux autres circuits candidats, avec notamment l'objectif de s'implanter au Vietnam.

Au calendrier 2018, il n'y a plus que neuf Grands Prix en Europe, soit 43%. Il y a dix ans, le ratio était plus favorable, avec déjà neuf courses européennes pour 50% ; en 1998, ce sont 11 courses sur 16 qui étaient tenues sur le Vieux Continent, soit 69%.

Or, l'avenir du Grand Prix d'Allemagne n'est pas assuré au-delà de 2018 – rappelons que Hockenheim l'organise une année sur deux, tandis que le Nürburgring a dû annuler les deux dernières éditions qui devaient y être organisées, faute de budget. Le contrat du Grand Prix de Belgique s'achève également fin 2018. L'Europe pourrait-elle encore perdre des courses ?

"Nous avons toujours été très clairs, dès le premier jour, quant à nos objectifs et nos ambitions pour développer la Formule 1 aux États-Unis ainsi qu'en Asie", déclare Chase Carey, président de la F1, interrogé par Motorsport.com.

"Nous sommes très fiers de la course que nous avons au Texas, mais nous avons parlé des villes où nous souhaitons nous rendre et j'imagine que celles que nous avons mentionnées le plus souvent sont New York, Miami et Las Vegas. Cela correspond donc à ce que nous avons dit."

"Mais pour être clair, ce n'est pas aux dépens de la F1 en Europe, où elle a ses origines, ses bases, où elle est chez elle et où ce sport sera toujours construit, à mon avis."

Carey estime néanmoins que la catégorie reine du sport automobile pourrait devenir plus populaire sur d'autres continents grâce à de nouveaux Grands Prix.

"C'est un sport solide en Europe, mais nous croyons qu'il y a des opportunités de le développer dans des endroits comme la Chine et les États-Unis, deux des plus grandes économies médiatiques au monde. Nous avons annoncé des initiatives en Chine récemment quand nous étions à Shanghai et nous avons fait un pas dans cette direction. Nous souhaitons probablement faire de même aux USA."

"Il y a évidemment des étapes à franchir, nous sommes engagés avec d'autres grandes villes aux USA, mais nous pensons que Miami serait une ville merveilleuse pour accueillir une course. Nous passons le processus en revue pour déterminer si c'est quelque chose de possible, qui fonctionne pour nous comme pour la ville."

Propos recueillis par Oriol Puigdemont

Article suivant
Sauber doit rendre sa F1 plus rapide en qualifications

Article précédent

Sauber doit rendre sa F1 plus rapide en qualifications

Article suivant

Williams demande le réexamen des décisions des commissaires de Bakou

Williams demande le réexamen des décisions des commissaires de Bakou
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble