Wehrlein - "Mon dos va bien à 100%"

Bien que Pascal Wehrlein ait été contraint de déclarer forfait pour le Grand Prix d'Australie, le pilote Sauber s'est montré catégorique : cette décision n'a, selon lui, rien à voir avec sa récente blessure au dos.

En effet, Pascal Wehrlein avait auparavant subi les conséquences d'un accident lors de la Race of Champions disputée en janvier. L'Allemand explique qu'il en est parfaitement remis, mais que les maux de dos qui s'en sont suivis ont retardé sa préparation physique pour une saison où les Formule 1 sont plus rapides que jamais, et surtout, extrêmement physiques à piloter.

"Ma blessure est totalement guérie, j'ai eu le feu vert des médecins, de la FIA", souligne Wehrlein. "Je n'ai aucune douleur. Il y a deux semaines, j'étais au volant à Barcelone. Mon dos va bien à 100%, c'est le plus important. C'est simplement ma forme physique, nous ne voulons pas prendre le risque, surtout en course, que je ne sois pas à mon meilleur niveau pendant la course entière."

"Je me suis blessé il y a neuf semaines, à un moment où il faut se préparer du mieux possible pour la saison. Cette blessure a été un pas en arrière pour moi, et maintenant, je rattrape mon retard. J'avais le sentiment que ça allait, mais pas pour une distance de course complète."

Avec 52 tours couverts en trois heures d'essais ce vendredi, le rythme était plus soutenu pour Wehrlein au volant de la Sauber C36, ce qui explique que son manque de préparation physique se soit fait sentir davantage.

"J'en étais conscient dès que j'étais dans la voiture, mais on ne pilote jamais comme en course. Hier, sur les longs relais, je le sentais plus qu'en essais ou que sur les runs courts", explique le protégé de Mercedes, qui va désormais préparer son retour pour le Grand Prix de Chine, remplacé par Antonio Giovinazzi à Melbourne.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Sauber
Type d'article Réactions