Pat Symonds: Schumacher, un pilote d'exception (6/6)

Comme on le sait, Hamilton a finalement décidé de quitter son écurie pour aller chez Mercedes et, tout comme en 2006, Schumacher a été poussé vers la sortie

Comme on le sait, Hamilton a finalement décidé de quitter son écurie pour aller chez Mercedes et, tout comme en 2006, Schumacher a été poussé vers la sortie. Rappelez-vous, en 2006, à Monza. C'est Ferrari qui avait annoncé le départ de Schumacher, pas l'Allemand lui-même. Et lorsqu'on a présenté ce fait accompli, que pouvait-il faire? Il n'avait aucune raison d'aller dans une autre écurie. Aucune n'avait les capacités ou l'histoire de Ferrari ou de Mercedes. Il avait alors 2 options: retourner chez Ferrari ou prendre sa retraite.

Un retour chez Ferrari peut sembler soumis à la spéculation, mais ça aurait eu du sens. A l'époque, Massa était en disgrâce et Michael était toujours un héros pour les tifosi. Imaginez un peu, Alonso et Schumacher ensemble chez Ferrari, eux qui étaient rivaux en 2006. "Il ne fait aucun doute dans mon esprit que cette possibilité a été explorée", affirme Pat Symonds. Ça n'a cependant pas abouti.

"Il m'est difficile de juger le retour de Michael, tant il n'a pas pu accomplir tout ce qu'il avait entrepris. Ses moyennes de carrière ont chuté à la suite de 3 années de résultats médiocres. Mais une place sur le podium de Valence à 43 ans n'est pas une mince affaire", explique Symonds. "De même, 2010 a été la première saison depuis 1991 qui n'a pas abouti à une victoire, une pole, un podium ou un meilleur tour."

Ce retour était-il digne d'un des plus grands pilotes de tous les temps? "Je pense que ça l'était", affirme Pat Symonds. En effet, l'éthique du travail, la compétitivité sont toujours présentes. Mais son jugement, peut-être né de sa frustration, a parfois été douteux. Parfois, ces accidents ont été ceux d'un débutant. "J'ai travaillé avec les plus grands, y compris Senna et Alonso", explique Pat Symonds. Et l'ingénieur de conclure: "Je crois que Michael est spécial. Moi-même, et des milliers de fans, vont regretter ses coups de génie qui auront marqué non seulement son temps chez Benetton et Ferrari, mais sa carrière entière."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités