Pato O'Ward confie ses rêves ambitieux de F1

Animé par la soif d'être titré en IndyCar, Pato O'Ward nourrit également des rêves de Formule 1 avec McLaren.

1/7

Photo de: Arrow McLaren SP

2/7

Photo de: Arrow McLaren SP

3/7

Photo de: Arrow McLaren SP

4/7

Photo de: Arrow McLaren SP

5/7

Photo de: Arrow McLaren SP

6/7

Photo de: Arrow McLaren SP

7/7

Photo de: Arrow McLaren SP

Aujourd'hui engagé en IndyCar, Pato O'Ward ne cache pas avoir un œil sur la Formule 1 pour son avenir, alors qu'il participera à ses premiers essais avec McLaren à Abu Dhabi. Le pilote mexicain sera au volant de la monoplace de Woking lors des tests de fin d'année sur le circuit de Yas Marina au mois de décembre, comme lui avait promis Zak Brown en cas de victoire outre-Atlantique. O'Ward s'est imposé au Texas sous les couleurs de McLaren en IndyCar cette année.

Pour préparer ce premier test en F1, il a visité l'usine de l'écurie britannique la semaine dernière, bouclé trois journées de travail dans le simulateur et moulé son baquet pour la MCL35M. À court terme, le pilote de 22 ans reste concentré sur l'IndyCar, mais la F1 est bel et bien dans un coin de sa tête.

"Je mentirais si je disais que ce n'est pas le cas", admet-il auprès de Motorsport.com. "Chaque enfant grandit avec le même rêve, et c'est toujours la Formule 1. Et s'ils disent que c'est quelque chose d'autre, c'est un mensonge, car c'est la Formule 1. Dans l'immédiat, je suis concentré sur le meilleur travail possible à faire en IndyCar. Je veux rapporter le titre à cette équipe car ils le méritent. Je veux gagner l'Indy 500 avec eux. Et à l'avenir, si quelque chose colle pour nous tous, bien sûr que j'aimerais piloter en Formule 1. Car c'est la Formule 1 ! C'est le top du top en matière de technologie et ce sont les voitures les plus rapides du monde."

O'Ward vient de boucler la saison 2021 au troisième rang du championnat pilotes après s'être battu pour le titre et avoir signé une deuxième victoire, à Detroit, venue s'ajouter à un total de trois pole postions. On l'a compris, l'objectif est très américain pour le moment en ce qui concerne son programme avec McLaren, mais pas question de se fermer à d'autres horizons. "C'est vraiment un rêve, je veux gagner le titre IndyCar", insiste-t-il. "Je veux gagner les 500 Miles. Je veux tout gagner avec McLaren."

"Concernant l'IndyCar, nous sommes passés très près de gagner les 500 Miles cette année, et nous étions très, très près de gagner le championnat, donc c'est vraiment à notre portée", ajoute-t-il. "Et qui sait pour l'avenir, peut-être que je resterai en IndyCar pour le reste de ma carrière? Ou peut-être que dans deux ans je serai en Formule 1 ?"

"Je ne veux pas juste en faire l'expérience. Si je change, je viens pour gagner et être dans la compétition. Comme je l'ai dit à tout le monde en IndyCar depuis la première année. Je comprends que nous n'ayons pas signé notre première victoire, mais nous nous sommes battus pour des victoires et nous avons décroché plusieurs podiums. Je suis trop compétiteur pour juste dire : 'Oh, c'est cool'. Non, je veux être parmi les meilleurs dans tout ce que je fais, car c'est simplement notre nature, à l'équipe et à moi. C'est l'objectif pour lequel tout le monde sacrifie tant d'heures."

Propos recueillis par Luke Smith

Lire aussi:

partages
commentaires
Alpine se donne quatre ans pour atteindre le sommet
Article précédent

Alpine se donne quatre ans pour atteindre le sommet

Article suivant

Adrian Newey de retour de blessure chez Red Bull

Adrian Newey de retour de blessure chez Red Bull
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021