Paul Ricard - Une piste chauffée pour des essais hivernaux F1 ?

Le circuit Paul Ricard, qui organisera de nouveau le GP de France à partir de 2018, entend mettre toutes les chances de son côté pour accueillir des essais hivernaux dans les années à venir. Un système de chauffage de la piste est envisagé.

Paul Ricard - Une piste chauffée pour des essais hivernaux F1 ?
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
L'ambiance au Circuit Paul Ricard
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 W06 Hybrid avec des pneus Pirelli 2017
Des techniciens Pirelli
Kimi Raikkonen, Ferrari
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 W06 Hybrid avec des pneus Pirelli 2017
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11

Déjà choisi par Pirelli à plusieurs reprises pour accueillir les essais pneumatiques cette saison, le circuit Paul Ricard se dit prêt à organiser les essais hivernaux à partir de 2018, année lors de laquelle le Grand Prix de France fera également son retour sur la piste varoise. 

S'il ne s'agit que d'une éventualité, on comprend dans le discours du directeur du circuit, Stéphane Clair, la volonté claire de parvenir à convaincre le paddock F1.

"Les discussions ne sont pas encore engagées, puisqu'il faut savoir que même pour les tests 2017 - on est bien placés pour en parler puisque c'est ici que Pirelli fait l'essentiel de ses tests de développement -, rien n'est encore figé", précise Stéphane Clair à Motorsport.com. "Pour 2018, la sélection n'est pas encore ouverte, mais on imagine tout à fait que les essais de début de saison soient faits ici, sur un nouveau circuit, qui convient parfaitement au développement. On se battra évidemment pour obtenir ces essais de début de saison, et la nouvelle piste sera également un atout important pour cela."

Lors des prochains mois, la piste du Paul Ricard va en effet être refaite à neuf avec une enveloppe de travaux annoncée de deux millions d'euros. "On a un chantier qui était prévu avant même la venue de la Formule 1, qui vise à refaire l'ensemble de l'enrobé, c'est-à-dire le tapis de surface de l'enrobé, sur l'ensemble de nos tracés", confirme Stéphane Clair. "C'est programmé l'hiver prochain, à la période décembre-janvier."

Un atout maître pour séduire Pirelli ?

Une piste rénovée qui pourrait proposer un atout indéniable pour convaincre les acteurs de la F1 de l'utilité de tester dans le sud de la France. Si les essais hivernaux 2017 auront lieu à Barcelone, on sait que certaines équipes et Pirelli ont fait pression pour tenter d'organiser des tests au Moyen-Orient, où les températures sont plus favorables à cette période de l'année. Même en Espagne, les conditions ne sont pas toujours idéales ni représentatives au mois de mars pour les équipes et le manufacturier de pneus. 

Aller sur le circuit Paul Ricard à l'avenir poserait le même type de problème, mais la réfection de la piste pourrait comporter l'installation d'un système ingénieux, qui est actuellement évoquée.  

"On envisage en ce moment de chauffer [la piste] de manière à ce que l'on garantisse une température au sol qui permette des tests avec un usage parfait des pneumatiques", nous révèle Stéphane Clair. "C'est ce qui a parfois manqué lors des essais de début de saison sur certains circuits européens."

"C'est un système qui serait utilisable en permanence mais qui vise à augmenter la température de piste, donc plutôt utilisable l'hiver. L'été [pour le Grand Prix], ça n'a pas de raison d'être en route."

À noter que le circuit Paul Ricard est déjà équipé d'un système d'arrosage de la piste, utilisé notamment en janvier 2016 par Pirelli pour le développement des gommes pluie. "Le système d'arrosage ne fonctionne pas avec les véhicules en marche, donc ça veut dire qu'il faut arroser et ensuite vous avez une vingtaine de minutes de roulage sur une surface avec une hauteur d'eau quasi constante", rappelle Stéphane Clair à ce sujet. "Ce n'est pas du tout fait pour un usage en compétition."

partages
commentaires
Palmer - "Tant que Hamilton sera motivé, il sera fort"

Article précédent

Palmer - "Tant que Hamilton sera motivé, il sera fort"

Article suivant

Sainz - Mercedes, "une vraie option" mais "peut-être pas pour 2017"

Sainz - Mercedes, "une vraie option" mais "peut-être pas pour 2017"
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021