Pénalisé, Alonso juge la F1 moins "fun" que le WEC ou le MotoGP

Le pilote McLaren a fait part de sa grande frustration après une dernière course très difficile en 2015.

C’est à une lointaine 17e place que Fernando Alonso a terminé ce dernier Grand Prix de l’année à Abu Dhabi. Parti en fond de grille, l’Espagnol a tout perdu au départ en heurtant la monoplace de Felipe Nasr puis celle de Pastor Maldonado

Reparti après cet incident du premier virage et un passage par son stand pour changer d'aileron, le pilote McLaren, jugé responsable de ce grabuge, a ensuite été sanctionné d’un drive through. Au volant de la MP4-30, il ne pouvait alors plus rien espérer, et admet avoir envisagé l’abandon prématuré – comme on a pu l’entendre lors des conversations radio.

"Il fallait économiser les pneus, l'essence, beaucoup de choses, alors j'ai dit qu'on allait attaquer et profiter de la course, mais que si on était 18e, on allait abandonner", reconnaît le double Champion du Monde. "Nous avons mis les supertendres avec peu d'essence pour voir la performance de la voiture, tout fonctionnait bien. La course a été très dure dès le début." 

C’est évidemment sans regret qu’Alonso laisse désormais derrière lui une saison tristement difficile : "Au revoir à 2015, une saison très difficile pour nous, des performances faibles, de la malchance."

Mais l’Espagnol peine surtout à digérer la sanction qui lui a été infligée par les commissaires du Grand Prix d’Abu Dhabi. Ne s’estimant pas responsable, il a d’ailleurs laissé parler sa frustration d’une manière qui ne manquera pas de faire les gros titres .

"Avoir un drive through quand on se fait percuter par une autre voiture, c'est assez étrange, voire unique!", déplore-t-il. "Il faut que ça ait plus de bon sens car je ne vois pas cela en WEC, en MotoGP, des catégories plus fun que la F1."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags frustration, reaction, yas marina