Pénalisé, Grosjean rejette en partie la faute sur Ricciardo

Pénalisé de dix places sur la grille de départ du prochain Grand Prix du Canada, Romain Grosjean a rejeté la faute sur Daniel Ricciardo

Pénalisé de dix places sur la grille de départ du prochain Grand Prix du Canada, Romain Grosjean a rejeté la faute sur Daniel Ricciardo.

Le pilote Lotus estime que l'Australien est tout aussi responsable de leur accrochage, survenu à Monaco en fin de course à la sortie du tunnel et au freinage de la chicane du Port.

Les deux monoplaces avaient terminé leur course dans l'échappatoire, contraignant finalement les deux pilotes à l'abandon.

"Je le suivais depuis 61 tours et il était vraiment en difficulté avec ses pneus arrières, avec beaucoup de graining et peu d'adhérence", a expliqué Grosjean à Autosport. "J'étais proche dans le tunnel et je me suis fait avoir par le fait qu'il ait freiné tôt au milieu de la piste."

Malgré un week-end très compliqué en Principauté, avec de nombreuses sorties de piste et une mauvaise séance de qualifications, le Français est très optimiste pour la suite de la saison quant aux performances de sa monoplace.

"Les trois premières courses de la saison étaient difficiles car nous ne trouvions pas ce qui me convenait dans la voiture. Désormais nous avons résolu cela, Bahreïn était bien, et à Barcelone les simulations nous disaient que nous pouvions viser la troisième place en course, mais ensuite il y a eu une défaillance mécanique. A Monaco, j'ai raté les qualifications, et quand on part en 14e position on ne peut pas faire grand-chose de plus. Il y a eu un peu trop de touchettes avec les rails, mais nous avons beaucoup fait progresser la voiture."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean , Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités