Pénalité contre Hamilton : les avis des pilotes divergent

La pénalité de vingt-cinq secondes infligée à Lewis Hamilton après le Grand Prix de Belgique fait grand bruit dans le paddock

La pénalité de vingt-cinq secondes infligée à Lewis Hamilton après le Grand Prix de Belgique fait grand bruit dans le paddock. Les médias britanniques ont vivement critiqué cette sanction, mais qu'en pensent les pilotes ?

Felipe Massa (Ferrari) :


"Ce qu'il s'est passé c'est qu'il a tiré un avantage du fait d'avoir court-circuité la chicane. Vous pouvez demander aux pilotes combien de dépassements on voit à cet endroit. Aucun entre les dernier et premier virages, parce que la ligne droite est assez courte ici. C'est mon opinion et elle n'a pas changé."

Sébastien Bourdais (Toro Rosso) :


"Je pense que c'est très clair, les règles sont claires. Peut-être que la pénalité est très dure, mais il a commis deux fois la même erreur : il a fait ça à Magny-Cours et à Spa."

"Je ne comprends pas vraiment pourquoi il y a un tel remue-ménage autour de ça. Il y a un règlement et tout le monde doit respecter les mêmes règles. La pénalité est dure mais c'est à vous de rendre la place."

Nico Rosberg (Williams) :


"Il a bénéficié d'un avantage parce qu'il n'aurait pas été aussi près s'il n'avait pas coupé la chicane, mais la pénalité est un peu sévère car ça n'a pas eu un gros impact sur le résultat final. Mais ça ne nous empêchera pas d'essayer d'attaquer."

Giancarlo Fisichella (Force India) :


"C'est seulement vu des photos donc il m'est difficile de dire si ce qu'il s'est passé est correct ou non. Bien sûr, il a peut-être tiré un léger avantage, ce qui explique pourquoi il a eu la possibilité de dépasser de nouveau au freinage du virage n°1, mais 25 secondes de pénalité, c'est une sanction assez sévère."

Jarno Trulli (Toyota) :


"Je suis d'accord sur le fait que la pénalité était assez forte, mais je ne suis pas commissaire. Mais il est aussi clair qu'il a bénéficié d'un avantage. Les règles sont très claires : si vous coupez la chicane et que vous en tiré profit, vous devez laisser tomber et perdre cet avantage."

"Dans le cas de Lewis, il n'aurait pas dû attaquer dans le premier virage. Dans cette dernière chicane, il y a une grande zone de dégagement qui vous offre la possibilité d'attaquer parce qu'en cas d'erreur, vous ne finirez pas dans le mur ou dans les graviers. On a plus de chance de dépasser."

Fernando Alonso (Renault) :


"Lewis a bénéficié d'un avantage en faisant ça. S'il avait pris la chicane proprement, il n'aurait jamais coupé la ligne un mètre derrière Kimi. Vous perdez cinq ou six mètres et ensuite vous ne pouvez pas doubler dans le virage n°1."

"Nous avons toujours dit que nous devions rendre la position, mais en rendant la position vous ne pouvez pas tiré profit de ce que vous avez fait au virage précédent. Si vous rendez la place, prenez l'aspiration et dépassez votre adversaire dans le virage suivant, vous avez conservé un avantage."

"Ces échappatoires sont juste là pour la sécurité. Il faut vous imaginer qu'avant ça, il y aurait eu un mur. Et s'il y a un mur, vous ne pouvez pas utiliser cette partie du circuit."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Sébastien Bourdais , Nico Rosberg
Équipes Toro Rosso , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités