Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

La pénalité de Leclerc causée par un bris de suspension

partages
commentaires
La pénalité de Leclerc causée par un bris de suspension
Par :
1 juil. 2018 à 08:13

Charles Leclerc révèle que la défaillance de sa boîte de vitesses, qui a mené à une pénalité de cinq places sur la grille, a été provoquée par un bris de suspension.

Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37
Marcus Ericsson, Sauber C37 et Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber C37

Auteur d'une nouvelle performance convaincante en qualifications au Red Bull Ring, Charles Leclerc s'est classé 13e de la séance après avoir devancé son coéquipier Marcus Ericsson d'une demi-seconde en Q1 – un gouffre sur cette courte piste.

Leclerc n'en est toutefois pas récompensé, victime d'une défaillance de sa boîte de vitesses à la fin des Essais Libres 3 à cause d'un problème lié aux triangles de suspension arrière. La sanction était inévitable : cinq places de pénalité sur la grille.

Lorsque Motorsport.com lui demande si cette casse a été provoquée par les vibreurs, Leclerc répond : "Cette fois, nous ne savons pas vraiment. Nous devons analyser. Nous n'avons pas encore compris ce qui s'est passé. Quelque chose a cassé dans la suspension, dans les triangles, un triangle a cassé et ça a causé la défaillance de la boîte de vitesses."

Leclerc se retrouve donc 18e sur la grille, mais après avoir affiché un rythme convaincant tout au long du  week-end, il a bien l'intention d'attaquer pour remonter dans le top 10 ; ce serait une troisième course consécutive dans les points.

"Je vais devoir prendre des risques au départ", poursuit le Monégasque. "Espérons en prendre un bon, faire un bon premier tour. C'est assez optimiste de viser les points demain. Cela reste l'objectif, mais ce sera très difficile de les avoir."

Quant à Ericsson, bon dernier en qualifications, il peine à comprendre son manque de performance, après s'être classé dans le top 16 des trois séances d'essais libres.

"Nous essayons de comprendre pourquoi nous avons eu de telles difficultés en qualifications. Tout le week-end, ça se présentait vraiment bien, nous avions l'air performants, présents dans la lutte du milieu de tableau. Mais en qualifications, nous ne sommes pas parvenus à faire le même pas en avant que les autres. Nous ne savons pas vraiment pourquoi, pour l'instant."

"J'étais satisfait de l'équilibre et j'avais de bonnes sensations. Le chronomètre n'était pas bon, mais le reste, ça allait. C'est ça le problème. Nous devons comprendre pourquoi les autres ont pu faire un pas en avant et pas nous", conclut le Suédois.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Vers des pénalités adaptées aux conséquences des accidents ?

Article précédent

Vers des pénalités adaptées aux conséquences des accidents ?

Article suivant

Honda change l'unité de puissance de Hartley

Honda change l'unité de puissance de Hartley
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Sauber
Auteur Jonathan Noble