La pénalité de Räikkönen à Imola est maintenue

La pénalité infligée à Kimi Räikkönen lors du Grand Prix disputé à Imola a bien été maintenue par les commissaires après réexamen de la décision.

La pénalité de Räikkönen à Imola est maintenue

Après avoir accepté de réexaminer la décision prise au Grand Prix d'Émilie-Romagne à la lumière d'éléments nouveaux soulevés par l'écurie, les commissaires de la FIA ont décidé de ne pas modifier la sanction infligée à Kimi Räikkönen. Le pilote Alfa Romeo, qui avait fini neuvième mais écopé de 30 secondes de pénalité, reste bien classé 13e officiellement.

Pour rappel, dans le tour précédant la reprise de la course consécutive au drapeau rouge pour l'accrochage entre Valtteri Bottas et George Russell, Räikkönen est parti à la faute hors piste avant de repartir. Le Finlandais a perdu quelques places mais n'a toutefois pas, comme le règlement l'y autorisait puisque le tour en question était considéré comme un tour de formation, repris sa place originale avant la première ligne de Safety Car. Il aurait dû en conséquence bifurquer vers la voie des stands au moment de la relance pour laisser passer le peloton, ce qu'il n'a donc pas fait.

Lire aussi :

La situation n'a pas été au goût d'Alfa Romeo, qui a expliqué après l'épreuve avoir sollicité la direction de course pour savoir ce que devait faire Räikkönen mais que la réponse était arrivée trop tard pour se mettre en conformité avec la réglementation. L'écurie a donc déposé, comme le Code Sportif International le lui permet, une demande de réexamen de la décision prise par les commissaires à Imola. La FIA le lui a accordé à la suite d'une audience qui a eu lieu au Portugal, estimant qu'il y avait bien de nouveaux éléments apportés par l'équipe.

Toutefois, ceux-ci n'ont visiblement pas suffi à convaincre le collège de commissaires qui s'est spécialement réuni à nouveau et a décidé du maintien de la sanction de 30 secondes. "Bien que les commissaires comprennent pourquoi le concurrent a agi comme il l'a fait – d'abord en disant au pilote de reprendre sa position, puis plus tard en lui disant de ne pas reprendre sa position – les commissaires maintiennent leur décision initiale selon laquelle le concurrent a commis une violation de l'article 42.6 en ne reprenant pas sa position de départ pendant le tour derrière la voiture de sécurité", peut-on notamment lire dans le communiqué de la FIA.

"Alfa Romeo Racing ORLEN prend acte de la décision de la FIA et des commissaires du Grand Prix d'Émilie-Romagne de maintenir la pénalité initiale infligée au pilote Kimi Räikkönen, à la suite de la révision de l'incident", a indiqué l'équipe dans un court message publié sur Twitter. "L'équipe se concentre désormais pleinement sur le Grand Prix d'Espagne du week-end prochain."

partages
commentaires
Marko : "Quelque chose doit changer" avec les limites de piste
Article précédent

Marko : "Quelque chose doit changer" avec les limites de piste

Article suivant

Hamilton : Un rapide coup d'œil a permis à Verstappen de me doubler

Hamilton : Un rapide coup d'œil a permis à Verstappen de me doubler
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021