Les pénalités moteur sur la grille modifiées pour 2018

Le système des pénalités moteur en Formule 1 a été modifié pour la saison prochaine, dans l'espoir d'engendrer moins de confusion pour les fans.

Le mécontentement grandissant autour des pénalités moteur a été partiellement entendu, alors que Ross Brawn, directeur sportif de la Formule 1, était en première ligne pour réclamer des modifications permettant de mettre fin à cette "farce".

L'inquiétude a grandi en vue de 2018, saison durant laquelle chaque pilote sera limité à trois moteurs pour l'ensemble de la saison, ce qui pourrait provoquer encore davantage de pénalités. Si tout ne peut pas être modifié d'un seul tenant, les préoccupations ont été prises en compte, comme l'a confirmé mercredi soir le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA.

S'il n'est pas question de supprimer ces pénalités moteur, il s'agit déjà de faciliter l'élaboration des grilles de départ. Ainsi, tout pilote qui recevra une pénalité excédant 15 places sur la grille sera automatiquement renvoyé en fond de grille.

"Si plus d'un pilote reçoit une telle pénalité, ils seront placés en fond de grille dans l'ordre suivant les infractions commises", précise le compte-rendu du Conseil Mondial.

Cette réunion du Conseil Mondial à Paris a également permis de ratifier un certain nombre de décisions de modifications dans les règlements 2018, parmi lesquelles les procédures de départ ou de restart après intervention de la voiture de sécurité, une plus grande flexibilité dans l'organisation horaire des week-ends, de nouvelles restrictions pour empêcher la combustion d'huile en qualité de carburant, ou encore un changement de position des caméras embarquées consécutif à l'introduction du Halo.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags moteur, penalites