Pénalités moteur : Verstappen juge les règles "illogiques"

Après la victoire acquise par Lewis Hamilton à Interlagos à la suite d'une pénalité prise pour changer un élément moteur, Max Verstappen a qualifié "d'un peu illogiques" les règles moteur.

Pénalités moteur : Verstappen juge les règles "illogiques"

Lewis Hamilton a remporté le tout premier Grand Prix de São Paulo après s'être élancé depuis la 10e position sur la grille de départ. S'il était qualifié cinquième, place à laquelle il a franchi la ligne d'arrivée des Qualifications Sprint du samedi, il a dû reculer de cinq positions en raison d'une pénalité moteur reçue à la suite de l'installation sur son unité de puissance d'un cinquième moteur à combustion interne (ICE).

Toutefois, d'aucuns ont estimé que l'avantage en performance tiré de l'installation de ce nouvel élément surpassait largement la pénalité reçue. Interrogé sur le sujet au Qatar, le leader du championnat et rival de Hamilton dans la lutte pour la couronne mondiale, Max Verstappen, partage ce point de vue.

"Surtout dans un championnat où le reste est un peu plus lent, c'est bien sûr quelque chose qui doit être examiné", a-t-il répondu quand l'hypothèse d'une écurie Mercedes montant un nouvel ICE lors de chaque course restante a été évoquée par les médias néerlandais. "La première fois, c'est dix places de recul et après c'est cinq. Et je trouve ça un peu illogique."

"Si vous continuez à prendre des pénalités moteur, je pense que ça devrait rester le même [nombre de places sur la grille], parce que vous dépassez la même limite tout le temps. Oui, c'est quelque chose qui pourrait être examiné parce qu'au Brésil, vous avez clairement vu que les autres équipes n'ont pas eu la chance de faire quoi que ce soit contre nous [Red Bull et Mercedes]. Donc une pénalité comme celle-là [cinq places] n'est pas vraiment un gros problème."

Dans les faits, même si c'est par le truchement de sa disqualification pour infraction aux règles du DRS lors des qualifications du vendredi, la Mercedes de Hamilton s'est élancée depuis la 10e position sur la grille, soit une place de moins, en théorie, que sa position minimum si la pénalité moteur avait été de dix places, et l'a quand même emporté.

Lire aussi :

partages
commentaires
Giovinazzi "sera professionnel lors des trois dernières courses"
Article précédent

Giovinazzi "sera professionnel lors des trois dernières courses"

Article suivant

EL1 - Verstappen en tête devant Gasly

EL1 - Verstappen en tête devant Gasly
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021