Moteurs utilisés : où en sont les pilotes F1 au Qatar ?

Voici un rappel des règles sur les unités de puissance et un point sur les éléments moteur utilisés par tous les pilotes de la grille F1 en 2021.

La réglementation moteur en Formule 1 impose à chaque pilote l'utilisation d'un certain nombre d'éléments sur toute une saison. Au-delà, les pilotes sont automatiquement pénalisés sur la grille à chaque nouvelle pièce qui dépasse le quota.

Pour commencer, une unité de puissance en F1 est composée de sept éléments différents :

  • Moteur à combustion interne (ICE)
  • Turbocompresseur (TC)
  • MGU-H (qui récupère l'énergie générée par la chaleur)
  • MGU-K (qui récupère l'énergie générée par le freinage)
  • Batterie (ES)
  • Unité de contrôle électronique (CE)
  • Système d'échappement (EX).

Un nombre limité d'exemplaires de chacun de ces sept éléments peut être utilisé dans l'année par chaque pilote. L'article 23.2 a) du Règlement Sportif de la F1 dispose ainsi que "tout pilote ne peut utiliser plus de 3 moteurs (ICE), 3 MGU-H, 3 turbocompresseurs (TC), 2 batteries (ES), 2 unités de contrôle électronique (CE), 3 MGU-K et 8 systèmes d'échappement pendant un championnat".

Lire aussi :

Quant aux pénalités, voici comment elles sont déterminées, sous l'égide de l'article 23.2 b) du même règlement :

  • La première fois qu'un élément supplémentaire (c'est-à-dire hors quota) est utilisé, une pénalité de 10 places sur la grille est imposée.
  • La fois d'après, si un élément supplémentaire du même type est utilisé, une pénalité de 5 places sur la grille est imposée.
  • Les pénalités sont cumulatives, c'est-à-dire que si plusieurs éléments sont changés d'un coup, les pénalités s'additionnent.
  • Toutefois, à partir du moment où le total excède 15 places, le pilote concerné est automatiquement renvoyé en fond de grille. Si plusieurs pilotes sont dans ce cas, ils sont classés à l'arrière de la grille en fonction de leur classement lors des qualifications.
  • Enfin, pour empêcher un même pilote de "stocker" des pièces neuves en accumulant des pénalités lors d'un même Grand Prix, seul le dernier exemplaire monté pour chaque élément pourra être utilisé lors des GP suivants sans pénalité. Les autres occasionneront des pénalités dès qu'ils seront utilisés en appliquant la même logique. Il n'y a donc aucun intérêt pratique à changer plusieurs fois d'un même élément lors d'une course.

Maintenant que les bases sont posées, afin de vous y retrouver dans la saison 2021, nous vous proposons de faire un point grâce aux tableaux suivants. Le premier fait le point sur la situation au sortir du GP de São Paulo et le second indique les changements pour le GP en cours :

L'état des lieux avant le GP du Qatar

Les cases rouges indiquent les pièces pour lesquelles le quota est dépassé.

 

ICE

Quota = 3

TC

Quota = 3

MGU-H

Quota = 3

MGU-K

Quota = 3

ES

Quota = 2

CE

Quota = 2

EX

Quota = 8

Hamilton 5 3 3 3 2 2 4
Bottas 6 5 5 4 2 3 6
Verstappen 4 4 4 4 3 3 7
Pérez 4 4 4 4 4 4 7
Ricciardo 4 4 4 2 2 2 4
Norris 4 4 4 3 2 2 6
Stroll 4 4 4 2 2 3 4
Vettel 4 4 4 3 2 2 5
Alonso 4 4 4 4 3 3 9
Ocon 4 4 4 4 3 3 9
Leclerc 4 4 4 3 3 3 7
Sainz 4 4 4 3 3 3 7
Tsunoda 4 4 4 4 3 3 7
Gasly 4 4 4 4 3 3 7
Räikkönen 3 3 3 2 2 2 7
Giovinazzi 3 3 3 2 2 2 7
Mazepin 3 3 3 2 2 2 6
Schumacher 3 3 3 2 2 2 6
Russell 4 4 4 2 2 2 4
Latifi 4 4 4 2 2 2 4

Les nouvelles pièces installées pendant le GP du Qatar

Aucune pour le moment.

  ICE TC MGU-H MGU-K ES CE EX Pénalité
attendue
Räikkönen             X Aucune
Giovinazzi             X Aucune

partages
commentaires
Verstappen : "Si je tourne plus fort, je pars en tête-à-queue"
Article précédent

Verstappen : "Si je tourne plus fort, je pars en tête-à-queue"

Article suivant

Häkkinen : "Je ne suis pas sûr qu'intimider Hamilton fonctionne"

Häkkinen : "Je ne suis pas sûr qu'intimider Hamilton fonctionne"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021