Pérez - "À un tour de la fin, j'ai cru que tout tombait en plan"

Le Mexicain a signé le premier podium de l'équipe Force India cette année grâce à une bonne stratégie les et à... un certain Kimi Räikkönen.

Pérez - "À un tour de la fin, j'ai cru que tout tombait en plan"
Sergio Pérez, Sahara Force India F1, avec les médias
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 VJM08
Sergio Perez, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 VJM08

Aux côtés de Lewis Hamilton et Sebastien Vettel, habitués au podium cette année, Sergio Perez faisait plaisir à vois sous les acclamations de son équipe. Le Mexicain a obtenu en Russie son premier podium de la saison, et le premier pour son équipe.

C'est génial de revenir sur le podium, je m'amuse tellement cette année !” a-t-il lancé, radieux, à Eddie Jordan qui l'interviewait sur le podium, sous les yeux de ses parents qui semblaient encore plus heureux que lui.

S'étant arrêté très tôt pour changer de pneus, alors que personne ne l'avait encore fait dans le top dix, il s'est retrouvé 3e après que tout le monde est passé par la case stands. Il allait résister aux assauts de Valtteri Bottas, auxquels Kimi Räikkönen vint ajouter les siens, jusqu'à l'entame du dernier tour où il se faisait surprendre en quelques secondes par la Williams et la Ferrari.

À un tour de la fin, j'ai cru que tout tombait en plan,” a-t-il expliqué. “Je n'étais pas content de moi, mais ensuite je me suis rendu compte que j'avais donné le maximum. J'avais fait beaucoup de tours [depuis son arrêt], j'avais beaucoup de dégradation sur les pneus avant.”

Mais l'impensable est arrivé quelques virages plus loin, quand l'aîné des deux Finlandais a porté une attaque quelque peu optimiste sur son compatriote, les écartant tous deux du podium au profit d'un Pérez qui ne devait pas en croire ses yeux !

C'était incroyable, dans le tout dernier tour, quand le podium est revenu entre mes mains !,” a-t-il décrit, tout en se projetant vers l'avenir et son premier Grand Prix national, dans quelques semaines.

Je suis incroyablement excité pour le Mexique, les fans sont top ici en Russie mais ce sera encore plus spécial au Mexique ! Tout le paddock sera surpris par le soutien du public mexicain, vous verrez !”

partages
Räikkönen ne s'excuse pas pour son accrochage du dernier tour avec Bottas

Article précédent

Räikkönen ne s'excuse pas pour son accrochage du dernier tour avec Bottas

Article suivant

Mercedes - Rosberg doit revenir plus fort en 2016

Mercedes - Rosberg doit revenir plus fort en 2016
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021