Pérez : l'année ou jamais pour convaincre un top team ?

Sergio Pérez a conscience que la saison 2018 sera cruciale pour lui, dans sa quête d'un baquet au sein d'une écurie de pointe pour la suite de sa carrière.

Après son passage chez McLaren en 2013, où rien ne s'était déroulé comme prévu, Sergio Pérez aurait pu voir sa carrière en Formule 1 s'achever prématurément. À la relance chez Force India, où il disputera en 2018 sa cinquième saison consécutive, le pilote mexicain est finalement parvenu à se reconstruire une solide réputation. 

"Meilleur des autres" l'année dernière, en terminant septième du championnat à 68 points de Max Verstappen et avec 13 longueurs d'avance sur son coéquipier Esteban Ocon, Pérez n'a pas vu la porte d'un top team s'ouvrir à nouveau et va persister avec l'écurie indienne. Sa dernière chance pour viser plus haut ?

"C'est une année tellement importante", admet-il auprès de Motorsport.com. "Il y aura beaucoup de mouvement en Formule 1 en 2019, donc c'est important d'être rapide dès le début de l'année qui vient. Je crois qu'en F1, tout le monde vous observe sur plusieurs années, pas sur une seule course ou une seule année."

À bientôt 28 ans, Sergio Pérez estime avoir emmagasiné l'expérience suffisante pour avoir de nouveau sa chance dans une grande équipe, après avoir notamment tiré les leçons de son échec chez McLaren.

"Je crois que si l'opportunité se présente, je suis totalement préparé, très complet en tant que pilote et en tant que personne", assure-t-il. "Ça peut faire une grosse différence si l'opportunité arrive. Je crois que je vais remonter sur la grille, je crois qu'il y aura une chance."

"McLaren est arrivé trop tôt"

Pour le moment, tout cela relève de l'hypothétique, mais celui qui a signé sept podiums en F1 à ce jour ne cache pas qu'il aura des regrets s'il ne parvient pas à trouver grâce aux yeux d'une écurie de pointe.

"J'aurai le regret de n'avoir jamais eu la chance de montrer que je peux me battre pour des titres, remporter des titres", confesse Pérez. "Mais il n'y a rien à faire contre ça. J'ai montré ce que je peux faire en Formule 1, mais j'en veux plus et j'ai le sentiment que je peux faire beaucoup plus que ça." 

"Je crois sincèrement que McLaren est arrivé trop tôt dans ma carrière. Je n'étais pas prêt pour ça. Mais on ne peut pas nier que c'est arrivé pour une raison, parce que je faisais un travail remarquable. J'avais besoin d'une année supplémentaire chez Sauber à ce moment-là, mais c'est comme ça. Grâce à cette année-là [2013], ça a fait de moi le pilote que je suis aujourd'hui."

Propos recueillis par Lawrence Barretto 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Actualités