Pérez n'a "aucun doute" sur sa capacité à redresser la barre

Dans une série noire depuis plusieurs Grands Prix, Sergio Pérez est certain que des jours heureux l'attendent au volant de la Red Bull RB16B.

Pérez n'a "aucun doute" sur sa capacité à redresser la barre

Appelé à remplacer Alexander Albon cette saison, Sergio Pérez est parvenu à briser la malédiction du second baquet Red Bull en remportant le Grand Prix d'Azerbaïdjan. Cependant, le succès du Mexicain n'a pas donné de suite. Depuis l'épreuve de Silverstone, en juillet dernier, Pérez n'a inscrit que 16 points, soit le quart du total de Valtteri Bottas et le même score que George Russell sur la même période.

En outre, Mercedes a capitalisé sur la méforme du second pilote Red Bull en prenant le large au championnat constructeurs. La marque à l'étoile compte aujourd'hui 33 points d'avance sur son adversaire alors que sept courses doivent encore être disputées. Ayant déjà connu une situation similaire dans sa carrière en F1, Pérez ne se laisse pas abattre et s'attend à remonter la pente très prochainement.

"Non, pas du tout, il reste encore du chemin à parcourir", répond-il lorsqu'on lui demande s'il a perdu tout espoir cette année. "J'ai déjà été dans cette position et je vais redresser la barre, je n'ai aucun doute là-dessus. La saison n'est pas encore finie et tout peut arriver. J'ai hâte d'attaquer la fin de la saison. Nous sommes dans une lutte serrée chez les constructeurs et tout peut basculer d'un côté ou de l'autre."

Ces dernières années, les châssis Red Bull ont été difficiles à dompter, comme en témoignent les difficultés rencontrées par Albon et Pierre Gasly aux côtés de Verstappen, dont le style agressif convient davantage au taureau rouge. Le nouveau Règlement Technique, qui sera mis en place en 2022, devrait toutefois atténuer la nervosité de la Red Bull et donner à Pérez une chance de repartir de zéro.

Bien qu'il continue de souffrir de la comparaison avec Verstappen, Pérez sent que son rythme au volant de la RB16B s'est amélioré. Cependant, le Mexicain admet que toutes les pièces du puzzle ne sont pas encore réunies pour lui permettre de décrocher un nouveau bon résultat.

"Je pense qu'il y a eu une bonne amélioration du rythme ces dernières semaines", commente-t-il. "Nous devons simplement nous assurer d'apporter les touches finales pour pouvoir convertir cette vitesse en résultats. Nous l'avons déjà fait par le passé et je suis sûr que nous pouvons encore le faire aujourd'hui. Je fais totalement confiance à l'équipe, ce n'est pas encore fini."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

La livrée Honda de Red Bull dévoilée
Article précédent

La livrée Honda de Red Bull dévoilée

Article suivant

Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022

Red Bull et Honda précisent leur collaboration pour 2022
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021