Pérez conclut sa saison 2015 au top de sa confiance

Le dernier tiers de saison de Sergio Pérez a été remarquable, et le pilote mexicain s’est construit un solide capital confiance avant d’aborder la période de l’intersaison.

Auteur d’une 5e place à Abu Dhabi venant conclure une série de courses prolifiques depuis son podium du GP de Russie, Sergio Perez boucle le championnat du monde des pilotes en 9e position, 20 points devant son équipier Nico Hülkenberg mathématiquement parlant.

Certes, Pérez s’élançait aujourd’hui devant Vettel sur la grille, mais le Mexicain ne laisse pas la remontée spectaculaire du pilote Ferrari gâcher son plaisir de collecter dix nouveaux points.

"Je suis content. En fin de compte, quand on a le sentiment d'avoir tiré le maximum de la voiture, on peut être content. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et hier. Je suis content de mon week-end et de ma saison", savoure celui qui sera de nouveau pilote Force India l’an prochain.

Confiant, Pérez retrouve un optimisme qu’on lui connaissait avant son arrivée chez McLaren en 2013, où il avait connu une descente aux enfers.

"Je pense être en très bonne forme ; j'attends l'an prochain avec impatience. J'ai souvent dit cette année que je pilotais mieux que jamais et j'espère continuer à progresser l'an prochain pour devenir encore meilleur".

Un podium russe libérateur

Le podium de Sotchi restera le moment sportif le plus marquant de sa saison, même si le retour du Grand Prix du Mexique fut le plus fort humainement parlant.

"Ma meilleure performance, c'était vraiment le podium en Russie. C'était très bien pour moi et pour ma carrière. J'ai très bien géré le rythme de course, les pneus, beaucoup de situations difficiles. C'est la performance principale pour moi".

Comme en 2012, Pérez semble particulièrement tirer parti du comportement des pneus, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il est un grand fan des composés actuels.

"En tant que pilote, on ne veut pas ça ; on veut un pneu avec lequel attaquer. Mais ce pneu [actuel] est très dur à gérer, il se dégrade et il commence à glisser. Espérons que nous verrons une plus grande différence en termes de pilotage [avec les prochains mélanges]".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Sous-évènement Course
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Résumé de course
Tags reaction