Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Pérez critique le manque d'uniformité des vibreurs en F1

partages
commentaires
Pérez critique le manque d'uniformité des vibreurs en F1
Par :
30 juin 2018 à 08:20

Sergio Pérez a critiqué le manque de constance dans la façon dont les limites de piste sont contrôlées, ce qui encourage les pilotes à passer sur des vibreurs agressifs qui causent des problèmes, lors du Grand Prix d'Autriche.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Les commissaires aident Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, après qu'il a cassé une suspension
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13, sort de la piste
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11, fait des étincelles
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Les grands vibreurs jaunes de la dernière partie du Red Bull Ring ont de nouveau été au cœur des débats lors des essais libres du vendredi, Stoffel Vandoorne ayant cassé son aileron avant et Pierre Gasly ayant brisé sa suspension après être passés dessus.

Même si de tels événements ne sont pas nouveaux sur ce circuit, Sergio Pérez pense que les problèmes se répètent parce que rien ne dissuade de les emprunter sur le plan sportif.

"Je ne pense pas que les vibreurs soient géniaux ici", a déclaré le Mexicain. "Il n'y a aucune constance entre les circuits, donc parfois on a ces vibreurs et si on sort un peu large, ça peut détruire votre voiture. Sur d'autres pistes, on peut sortir large de 10 mètres et continuer. Si ça doit continuer comme ça, alors nous devrions agir sur les limites de piste pour tous les circuits, afin qu'il n'y ait plus autant d'incitation à endommager les voitures."

Gasly estime qu'une partie du problème sur le Red Bull Ring est qu'il y a du temps à gagner en passant sur les vibreurs. "Je pense que nous avons cassé trois nez aujourd'hui. On passe tellement sur les vibreurs partout. Il y a du temps à gagner, et évidemment en tant que pilote, si vous savez qu'il y a du temps à gagner, bien sûr vous savez que vous allez le faire. Mais le truc c'est que l'aileron avant talonne sur ces vibreurs et on endommage le dessous."

"J'avais deux ailerons avant qui ont été endommagés et qu'ils essaient de réparer, et c'est la même chose pour la voiture de Brendon. Au briefing, apparemment, nous étions tous dans la même situation, mais Charlie [Whiting, le directeur de course de la FIA] nous a dit de faire des ailerons avant plus solides. Pour l'instant, il n'y a rien que nous puissions changer pour demain."

 

Tout le monde ne s'est cependant pas montré aussi critique envers les vibreurs, Daniel Ricciardo estimant qu'il revient au pilote de se tenir loin d'eux. "J'ai un petit peu endommagé l'aileron ce matin, et j'ai pris un petit peu le vibreur. C'est bien, c'est notre boulot de ne pas passer dessus et, au moins, c'est une limite de piste."

"Sur certains circuits modernes, quand ils n'ont pas de murs, je pense que ce n'est pas une mauvaise alternative. Je pense que ces vibreurs sont une bonne chose."

L'an passé, la FIA avait légèrement modifié le positionnement des vibreurs après une journée de vendredi où plusieurs pilotes avaient connu des problèmes.

Avec Scott Mitchell et Adam Cooper

Article suivant
Haas salue ses progrès sur les unsafe releases

Article précédent

Haas salue ses progrès sur les unsafe releases

Article suivant

Pourquoi Rowland a quitté Renault

Pourquoi Rowland a quitté Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Sergio Pérez Boutique
Équipes Force India
Auteur Jonathan Noble