Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
98 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
105 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
140 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
154 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
182 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
189 jours
12 sept.
Course dans
196 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
210 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
238 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
245 jours
07 nov.
Course dans
252 jours

Pérez découvre Red Bull : "Je pensais n'avoir aucune chance"

Alors qu'il a moulé son baquet à Milton Keynes cette semaine, Sergio Pérez a confié sa fierté d'avoir rejoint Red Bull pour la saison 2021.

partages
commentaires

1/17

Photo de: Red Bull Content Pool

2/17

Photo de: Red Bull Content Pool

3/17

Photo de: Red Bull Content Pool

4/17

Photo de: Red Bull Content Pool

5/17

Photo de: Red Bull Content Pool

6/17

Photo de: Red Bull Content Pool

7/17

Photo de: Red Bull Content Pool

8/17

Photo de: Red Bull Content Pool

9/17

Photo de: Red Bull Content Pool

10/17

Photo de: Red Bull Content Pool

11/17

Photo de: Red Bull Content Pool

12/17

Photo de: Red Bull Content Pool

13/17

Photo de: Red Bull Content Pool

14/17

Photo de: Red Bull Racing

15/17

Photo de: Red Bull Content Pool

16/17

Photo de: Red Bull Content Pool

17/17

Photo de: Red Bull Content Pool

Sergio Pérez a fait cette semaine ses premiers pas avec sa nouvelle écurie. Mardi, le pilote mexicain s'est rendu à Milton Keynes pour entrer dans le vif du sujet, à deux mois et demi du début de la saison 2020, à Bahreïn. Sans volant garanti il y a quelques semaines encore, l'ex-pilote Racing Point a convaincu Red Bull Racing de l'enrôler pour un an afin de remplacer Alexander Albon, dont l'irrégularité a ainsi été sanctionnée. Après avoir connu enfin la victoire lors du Grand Prix de Sakhir en décembre, Pérez débarque dans une structure qui sait gagner et lui offre les meilleures chances de succès depuis le début de sa carrière.

"C'est une marque fantastique", assure Pérez. "De toutes les équipes de Formule 1, je pensais n'avoir aucune chance de la rejoindre car je ne faisais pas partie du programme junior. Mais quand l'opportunité s'est présentée, je l'ai saisie. C'est un rêve qui devient réalité. Quand je mets la tenue Red Bull, je me dis 'Wow, c'est la marque pour laquelle je pilote !' C'est incroyable et difficile à imaginer. C'est une opportunité pour laquelle j'ai travaillé très dur, pendant plus de 15 ans. Je pense qu'elle arrive au bon moment, je suis prêt."

"Je donne toujours mon maximum et l'année dernière, j'avais enfin une voiture avec laquelle je pouvais en montrer un peu plus, et les gens ont vu de quoi j'étais capable. Désormais, c'est une grosse opportunité. Je dois franchir un nouveau cap dans tous les domaines et j'y suis prêt. La seule chose qui me manquait, c'était l'opportunité. Maintenant que je l'ai, c'est à moi de faire en sorte que ça fonctionne. Je vais tout faire pour dépasser les attentes. Si nous avons une voiture qui peut gagner le titre, je ferai en sorte de le décrocher. Et si ce n'est pas le cas, si nous avons une voiture qui ne peut que terminer troisième, je ferai en sorte de terminer deuxième."

Lire aussi :

Sergio Pérez va avoir peu de temps pour découvrir ce tout nouvel environnement, après avoir connu la stabilité de la même écurie pendant sept saisons de suite. Néanmoins, toutes les têtes ne lui sont pas étrangères, puisqu'il a déjà évolué sous les ordres de Christian Horner lorsqu'il courait pour Arden International en GP2, lors de la saison 2009.

"J'ai travaillé avec Christian et son père, j'ai piloté pour lui lors de ma première saison en GP2", se souvient Pérez. "C'est fou de se dire que nous allons de nouveau travailler ensemble 12 ans plus tard. J'admire beaucoup Christian. C'est avant tout quelqu'un de fantastique à avoir autour de soi, et c'est aussi un grand patron d'équipe. De grands moments nous attendent."

"J'espère que nous allons vivre une très bonne saison, et c'est la seule manière pour moi de pouvoir remercier M. Mateschitz, le Dr Marko, Christian, Adrian [Newey] et toute l'équipe. Personne auparavant ne m'avait donné ma chance dans une grande équipe. J'espère que nous entendrons plusieurs fois l'hymne mexicain la saison prochaine !"

Sauber devrait prolonger avec Ferrari malgré la rumeur Renault

Article précédent

Sauber devrait prolonger avec Ferrari malgré la rumeur Renault

Article suivant

Esteban Ocon au volant d'une Alpine sur le Rallye Monte-Carlo

Esteban Ocon au volant d'une Alpine sur le Rallye Monte-Carlo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021