Pérez dit "ne pas pouvoir exclure" un transfert chez Ferrari en 2017

Le Mexicain continue son jeu du chat et de la souris avec les médias en Autriche, en alimentant suffisamment sa médiatisation sans pour autant apporter quoi que ce soit de nouveau à l'échiquier.

Pérez dit "ne pas pouvoir exclure" un transfert chez Ferrari en 2017
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari et son équipier Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 fête sa troisième place sur le podium
Podium : Sebastian Vettel, Ferrari, deuxième; Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, vainqueur; Sergio Pérez, Sahara Force India F1, troisième
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 lors de la conférence de presse
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 fête sa troisième place dans le Parc Fermé
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 VJM09

Sergio Pérez a expliqué en amont du Grand Prix d’Autriche "ne pas pouvoir exclure quoi que ce soit" en ce qui concerne son futur, alors que le Mexicain est parvenu à se placer au cœur de rumeurs récurrentes concernant un possible avenir avec Ferrari.

Auteur de deux arrivées sur le podium au cours des trois dernières courses en date, Pérez est à l’aise avec la donne pneumatique autorisant cette année l’utilisation de trois types de composés et des stratégies profondément différentes de bout en bout du plateau.

Le serpent de mer Ferrari

Membre de la Ferrari Driver Academy dans ses jeunes années, avant qu’il ne rejoigne très brièvement McLaren comme titulaire pour la seule saison 2013, Pérez laisse penser que sa carte est encore jouable pour un transfert mais conserve une rhétorique tournant en rond.

"On ne peut jamais rien exclure en Formule 1 ; c’est quelque chose que j’ai appris dans le passé", déclare-t-il à Spielberg. "On ne peut jamais savoir ce qui va se passer dans le futur et l’on verra comment les choses vont se développer. Nous nous approchons du moment d’une décision concernant mon futur et l’on verra s’il y a une opportunité ou non."

Interrogé plus concrètement sur l’existence ou non de possibilités de volant en dehors de Force India, Pérez a botté en touche en se disant concentré sur les prochaines courses.

"Pour être sincère, il y a quatre courses sur les cinq prochains weekends. Nous sommes au cœur d’une partie cruciale du calendrier, de cette année. C’est donc sur ça que je me concentre. Mon management est là pour s’inquiéter des autres choses. J’ai été dans cette position auparavant, en 2012, et la dernière chose que je souhaite est de me distraire et je souhaite venir là pour faire mon travail. C’est la même chose pour mon équipe et je n’aime pas que mon équipe soit distraite par ça."

Aucune preuve de contact à ce jour

Reprenant donc le langage habituel énumérant un objectif consistant à "prendre autant de points que possible", Pérez se dit flatté du fait d’être possiblement associé à de plus grandes équipes ; même si rien n’indique que Ferrari ait effectivement manifesté un intérêt ou des questions au sujet de la disponibilité du Mexicain…

"Je pense que comme à chaque fois que vous faites une bonne course en F1, vous êtes directement associé à Ferrari", commente-t-il avec la tête froide. "C’est la plus grande équipe en F1 et si l’on y est lié, c’est qu’on se porte bien. Je pense que c’est la même chose pour tout pilote dont les performances se portent bien et c’est le point positif à ce sujet."

"Quand vous sentez que vous grandissez dans votre profession et que vous savez que vous réalisez de belles performances, cela vous donne de la fierté quant au travail accompli."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Horner - Les top teams n'accepteront pas une baisse de leurs revenus

Article précédent

Horner - Les top teams n'accepteront pas une baisse de leurs revenus

Article suivant

Haas se concentre désormais sur sa monoplace 2017

Haas se concentre désormais sur sa monoplace 2017
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021