Pérez explique son improbable élimination en Q1

Contre toute attente, le pilote Force India a été sorti dès la première partie des qualifications à Monza.

Pérez explique son improbable élimination en Q1
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Sergio Perez, Racing Point Force India F1 Team
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11, devant Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Sergio Perez, Racing Point Force India
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11

Éliminé dès la Q1 sur un circuit de Monza qui convient pourtant bien à la Force India, Sergio Pérez a reconnu que son équipe et lui-même avaient commis une erreur en qualifications. Seizième de la Q1 samedi après-midi en Italie, il s'élancera finalement depuis la 14e place ce dimanche, profitant des pénalités infligées sur la grille de départ. Un résultat qui reste toutefois trop éloigné de ce qu'il aurait dû l'être, tandis qu'Esteban Ocon a pris la huitième place des qualifications au volant de l'autre VJM11 – en dépit d'un problème de carburant.

Lire aussi :

C'est pour un petit millième de seconde que le pilote mexicain a manqué le passage en Q2 par rapport à Romain Grosjean, dans un peloton plus serré que jamais : moins d'un dixième entre la 10e et la 17e position ! Son élimination, Pérez la doit finalement à une mauvaise estimation de son écurie, qui ne l'a pas renvoyé en piste en toute fin de séance, mais également à un premier run qui aurait dû être meilleur.

"Nous avons fait une petite erreur de calcul avec l'effet d'aspiration et l'évolution de la piste", explique Sergio Pérez. "J'étais à deux dixièmes de la septième place, donc la marge était vraiment petite. Mais en même temps, j'aurais dû faire un meilleur tour, donc c'est ensemble que nous avons merdé. J'espère que [dimanche] nous pourrons minimiser tout ça et marquer des points."

"Je parlais avec l'équipe au sujet de ce que l'on pouvait mieux faire avec l'équilibre, ce genre de choses, et je voyais beaucoup de pilotes allumer les chronos en vert. Tout le monde était très optimiste, l'équipe et moi. Puis j'ai vu que ça ne le faisait pas. Nous avons été éliminés pour un millième de seconde, j'ai vraiment été malchanceux."

"C'est un gros coup dur pour l'équipe et pour moi, compte tenu du rythme solide de la voiture tout au long du week-end. Nous avions vraiment le rythme pour être les meilleurs des autres, et nous placer dans une bonne position. Ça fait mal, très mal. C'était un après-midi difficile, nous devons essayer de tout digérer et de nous concentrer sur dimanche. C'est mon objectif, ne pas trop penser à ce qui s'est passé."

 

partages
commentaires
Bottas prêt à accepter des consignes de Mercedes

Article précédent

Bottas prêt à accepter des consignes de Mercedes

Article suivant

McLaren décidera en septembre de son avenir en IndyCar

McLaren décidera en septembre de son avenir en IndyCar
Charger les commentaires
Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ? Prime

Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ?

De Lando Norris à Yuki Tsunoda en passant par Lewis Hamilton et Charles Leclerc, voici comment les écuries et pilotes ont (plus ou moins bien) géré l'averse survenue à la fin du Grand Prix de Russie.

Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
27 sept. 2021
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021