Pérez : "Nous sommes clairement la quatrième meilleure équipe"

Force India est une équipe revigorée après son podium signé à Bakou, qui marque le premier résultat réellement satisfaisant du team en ce début de saison.

Pérez : "Nous sommes clairement la quatrième meilleure équipe"
Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Sergio Perez, Force India, fête son podium
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India, sur le podium
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H and Sergio Perez, Force India VJM11

Sergio Pérez estime que le podium acquis par Force India en Azerbaïdjan "n’est pas une coïncidence", en dépit du fait que le Mexicain ait été contraint de s’immobiliser aux stands au terme du premier tour pour un changement de museau consécutif à un contact.

Pérez avait en effet chuté à la 15e place mais a été en mesure de profiter des circonstances de course telles que le plat tardif sur le pneumatique de Sebastian Vettel, la crevaison de Valtteri Bottas et d’un rythme solide pour remonter jusqu’à la troisième marche du podium.

...

Il s’agit de la cinquième fois que le Mexicain obtient la troisième position pour le compte de l’équipe anglo-indienne depuis 2014.

"Évidemment, ce résultat est une coïncidence compte tenu de nombreuses choses qui se sont produites. Mais ça n’en est pas une non plus car nous avons toujours été là pour récolter tout ce qui s’offre à nous", commente Pérez. "Je pense que nous ne nous battons pas là, pour être franc ; on est en milieu de plateau mais nous avons pris le plein de points avec ce podium et réduit l’écart avec les voitures devant nous, qui sont les Renault. Je pense que nous sommes clairement la quatrième meilleure équipe", se satisfait-il.

Otmar Szafnauer reconnait de son côté que ce beau résultat compense le début de saison somme toute décevant de l’équipe, qui n’avait inscrit qu’une petite unité en trois courses. Avec 16 points au Championnat du monde constructeurs, Force India évolue en sixième position après les quatre premières manches de la saison, 20 points derrière McLaren et 19 derrière Renault. Le GP d’Azerbaïdjan avait vu les équipiers Pérez et Ocon entrer en contact l’an dernier.

"C’était mérité, l’an dernier", juge-t-il pour Motorsport.com. "Nous avions clairement le rythme pur avoir les deux voitures sur le podium mais nous étions accidentés et avions merdé nous-mêmes. Il y a cette fois eu deux incidents au premier tour. L’un d’eux a été définitif pour Esteban. Mais sur l’autre, un pan entier de l’aileron avant était parti, tout comme la dérive de l’aileron avant, qui était complètement retirée. On avait aussi des dégâts sur le diffuseur. On est donc passés par les stands, avons changé l’aileron avant et repris du terrain."

Szafnauer salue la belle course de Pérez, qui s’est placé en position de tirer avantage de tout opportunité. "Il est vraiment bon. Je trouve que la manœuvre sur Stroll était vraiment superbe : il a vraiment retardé ça. Ils ont la même unité de puissance que nous et nous n’avons pas d’avantage de puissance sur eux. Il a donc dû monter sur les freins vraiment, vraiment tardivement et il a fait un joli travail en faisant ça. J’ai pensé qu’il avait trop attendu et qu’il allait faire un blocage mais ça n’a pas été le cas et une fois qu’il est passé, il n’a jamais eu à regarder derrière lui. Il s’est fait Grosjean assez facilement. Il est super le dimanche."

Quant au cadeau obtenu en fin de course avec les malheurs de la Ferrari de Vettel, il est bien entendu bienvenu, mais Force India estime que son rythme était plus qu’honorable dans les ultimes boucles.

"Bottas a eu ses problèmes, mais il fallait encore battre Vettel. Il avait peut-être un plat sur son pneu, mais je pense qu’à la fin, les temps au tour de Checo étaient plus rapides que ceux de quiconque en piste. C’était très bon. Il a mérité d’être là."

partages
commentaires
La FIA rejette toutes les demandes de réexamen de Williams
Article précédent

La FIA rejette toutes les demandes de réexamen de Williams

Article suivant

Renault pas encore au niveau pour attirer Ricciardo

Renault pas encore au niveau pour attirer Ricciardo
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021