Pérez et Hartley pénalisés pour une erreur dans le tour de formation

Les commissaires du Grand Prix de Bahreïn 2018 de F1 ont pénalisé Sergio Pérez et Brendon Hartley de 30 secondes chacun pour ne pas avoir suivi la procédure correcte lors du tour de formation.

Les deux hommes partageaient la sixième ligne sur la grille et se sont percutés dans le premier tour, Hartley envoyant Pérez en tête à queue dans le virage 4 en début de course. Le Néo-Zélandais avait reçu une pénalité de 10 secondes pour avoir causé cet incident et a terminé 13e quand le Mexicain s'est contenté du 12e rang.

Cependant les commissaires ont par la suite convoqué les deux pilotes après la course pour un incident séparé qui a eu lieu avant que la course ne démarre. Pérez a dépassé Hartley dans le tour de formation, après un envol lent du numéro 28 sur la grille, et n'a pas permis au pilote Toro Rosso de reprendre sa place, alors que Hartley n'a lui pas respecté la procédure qui oblige les pilotes qui ne reprennent pas leur position avant la ligne de Safety Car à partir de la voie des stands.

Le Règlement Sportif de la F1 dispose que les pilotes qui ont du mal à décoller lors du tour de formation peuvent reprendre leur position tant qu'ils n'ont pas dégringolé en queue de peloton.

Après avoir analysé les images vidéo et entendu Pérez, Hartley et leurs équipes respectives, les commissaires ont choisi d'ajouter 30 secondes au temps de course des deux hommes, en lieu et place de la pénalité de stop and go de 10 secondes qui aurait pu être infligée en course.

La décision des commissaires indique : "La voiture 11 (Pérez) a dépassé la voiture 28 (Hartley) avant le virage 1 et ensuite, pendant le reste du tour de formation, n'a fait aucun effort pour permettre à la voiture 28 de reprendre sa position."

"Le pilote de la voiture 11 a également admis que le pilote de la voiture 28 n'a pas été retardé de façon exagérée au moment de quitter la grille pour démarrer le tour de formation. Dans ce cas, les commissaires ont décidé de ne pas infliger de points de pénalité, la pénalité étant suffisante."

"La voiture 28 a été dépassée par la voiture 11 pendant le tour de formation, n'a pas repris sa position avant la première ligne de Safety Car et n'est ensuite pas entrée dans les stands comme le veut l'article 38.3."

Hartley a également reçu deux points de pénalité sur sa Super Licence, portant son total à quatre sur les 12 derniers mois. Les pénalités ont relégué les pilotes en 16e et 17e positions.

Après l'épreuve, Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, a expliqué : "Je n'ai pas encore entendu ce que Pérez et Hartley avaient à dire, mais en fait Hartley ne savait pas ce qu'il devait faire. D'un côté, oui, Pérez a dépassé, mais c'est assez normal parce que toutes les voitures ne quittent pas la grille dans l'ordre du départ."

"La règle est d'abord écrite pour les voitures qui sont loin sur la grille, mais il peut revenir dans le peloton, tant qu'il revient à sa position originale, comme Kvyat au Canada l'année dernière. Tant qu'il fait cela, il peut partir de la grille. Sinon, il doit partie des stands. Hartley [n'est pas parti des stands], mais en fait il n'a [également] pas essayé de reprendre [sa position]. C'est ce qui est un peu curieux."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Brendon Hartley , Sergio Pérez
Équipes Toro Rosso , Force India
Type d'article Actualités