Pérez : Le nouveau vibreur "nous enverra dans les tribunes"

L'imposant nouveau vibreur installé à la sortie de la Piscine, sur le circuit de Monaco, ne fait clairement pas l'unanimité. En témoigne la réaction de Romain Grosjean et de Sergio Pérez.

Ce nouveau vibreur, destiné à empêcher les pilotes de gagner du temps en coupant plus ou moins le virage, est en effet assez haut, d'autant qu'à la sortie du virage se trouve un rail dans lequel ont déjà échoué de nombreuses monoplaces depuis la création du complexe de la Piscine en 1973.

"Je ne sais pas vraiment pourquoi ils ont fait ça, peut-être pour les Porsche !" sourit Romain Grosjean, faisant référence à la course annexe de Porsche Supercup. "Le gros truc jaune, il ne faut pas le toucher quand on est dans une F1 ! On dirait une rampe de décollage. S'il y a contact avec l'aileron avant, il est possible que ça l'arrache à cause d'une petite erreur, et ce sera tout droit dans le mur."

"Avant, il y en avait un gros à cet endroit là, et on perdait déjà du temps de toute façon, donc ça m'a un peu surpris de voir ça."

Sergio Pérez est du même avis : selon le Mexicain, le moindre contact avec le vibreur fera décoller les voitures de façon démesurée.

"Il est bien trop gros. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'avoir un si gros vibreur. Je pense que celui d'avant était suffisamment gros. Si on le percutait, on partait dans le mur. Donc je pense que celui-là nous enverra dans les tribunes", conclut Pérez, qui oublie toutefois qu'en face de ce vibreur, il n'y a pas une tribune... mais la voie des stands !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Circuit Monte Carlo
Pilotes Sergio Pérez , Romain Grosjean
Type d'article Actualités