Pérez - Ocon sait ce qu’il fait et est écouté par l’équipe

Outre un discours très encourageant au sujet du potentiel de Force India pour 2017, Sergio Pérez se montre flatteur à l'égard de son nouvel équipier français.

G.N., Barcelone - Force India affiche un visage serein un cours de ces tests de Barcelone. L'équipe anglo-indienne ne fait pas de vagues et rend la lecture de son potentiel très difficile.

Connue pour être agile dans son exploitation des enveloppes depuis des années, l'équipe travaille discrètement mais efficacement, bien aidée par une unité de puissance Mercedes-Benz fiable et efficace. Sergio Pérez ne semble pas simplement débiner des phrases apprises par cœur pour la presse lorsqu'il sort de l'auto et confirme que les objectifs du team, au terme de la saison, sont de toujours monter dans la hiérarchie. 

"Je pense que je suis satisfait du fait que nous apprenons beaucoup à chaque fois que nous prenons la piste, et nous continuons à apprendre. C’est assez encourageant. Je pense qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avec ces autos, vous savez. Le développement dessus va être gigantesque et il faut simplement donner le meilleur retour technique en permanence quand nous sommes dans la voiture. Il s’agit de trouver les meilleurs équilibres et d’essayer d’en tirer le meilleur parti."

C’est la position après la dernière course qui compte

Après avoir achevé le championnat 2016 en quatrième position, Force India se trouve devant un défi de taille. Conserver sa place sera déjà un gros défi ; tenter de monter d’une marche de plus implique nécessairement de boxer dans une autre catégorie – celle des potentiels vainqueurs de Grand Prix que sont Mercedes, Red Bull et Ferrari.

"Bien entendu, nous visons plus haut (que l'an dernier, ndlr)", sourit Pérez. "Nous avons de gros objectifs cette année mais ça ne sera en aucun cas facile. Comme toujours, la manière dont vous commencez à Barcelone importe peu ; c’est là où vous finissez à Abu Dhabi, au terme de la dernière course, qui compte. Je pense que la saison qui nous attend est longue et je suis très optimiste. L’équipe a déjà trouvé de nombreuses faiblesses à la voiture et c’est important à ce stade : ça permet de voir ce que l’on peut faire."

"Nous poussons. Bien entendu, l’équipe pousse très fort pour amener des améliorations en Australie. Particulièrement celles qui seront faciles à corriger. Espérons que nous pourrons les introduire pour Melbourne ; si ce n’est pas le cas, nous devrions déjà être à un bon niveau pour la seconde ou troisième course."

Pour parvenir à tout cela, il faudra clairement que l’équipe avance vite et bien, et que le duo de pilotes travaille efficacement ensemble pour faire avancer l’équipe. Esteban Ocon dispute sa première saison en F1 : l'opportunité de se montrer à son avantage, dans un tel team, est importante, mais les erreurs ou approximations seront elles aussi très visibles.

"Je pense qu’il est déjà dans le rythme", salue Pérez, qui, avec ses six saisons complètes disputées en F1, fait office de référence dans le team. "Je crois qu’il a un bon potentiel. Il donne un bon retour au team, ce qui est très important. L’équipe l’écoute déjà car ils voient qu’il a une idée de ce qu’il fait. Donc oui, je pense qu’il sera un bon équipier."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone II
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Sergio Pérez , Esteban Ocon
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags potentiel, tests