Pérez pénalisé : "Ce n'est pas comme ça que j'aime courir"

Pénalisé à deux reprises pour avoir poussé Charles Leclerc hors de la piste aux virages 4 et 6, Sergio Pérez a été particulièrement déçu par sa prestation sur le Red Bull Ring.

Pérez pénalisé : "Ce n'est pas comme ça que j'aime courir"

En s'élançant depuis le troisième emplacement sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche, Sergio Pérez disposait d'une belle opportunité pour retrouver le chemin du podium. Néanmoins, la course du pilote mexicain a pris un virage pour le pire dès les premiers kilomètres, à la fin de la période de neutralisation.

Une fois le drapeau vert agité, Lando Norris, deuxième, s'est fait surprendre par le leader Max Verstappen et s'est retrouvé sous la menace directe de Pérez. Poussé à l'extérieur de la piste dans le premier virage par Norris, le pilote Red Bull Racing a par la suite été invité à explorer le bac à gravier du virage 4 par le même homme.

Lire aussi :

Revenu en piste au fond du top 10, les rêves de podium de Pérez sont partis en fumée. Le Mexicain n'a rallié l'arrivée qu'à la sixième place seulement. "De toute évidence, c'était le premier tour [après la relance] et [Norris] a dépassé la limite", a expliqué Pérez au micro de Sky Sports. "Lando s'en est sorti sans avoir de dégâts et ma course a été gâchée."

Le reste du Grand Prix de Pérez s'est résumé à une longue bataille contre une seconde McLaren, celle de Daniel Ricciardo, et la Ferrari de Charles Leclerc. Ce dernier s'est montré très pressant dans les rétroviseurs de Pérez et, à plusieurs reprises, il a tenté de trouver une ouverture. La défense du pilote Red Bull a été très musclée, trop même, puisqu'il a écopé de deux pénalités de cinq secondes pour avoir poussé Leclerc hors de la piste au virage 4, dans une manœuvre similaire à celle de Norris par ailleurs, et au virage 6.

Celui qui a été épinglé à deux reprises par les commissaires n'a pas contesté ses sanctions, bien au contraire. Pérez a été assez déçu par sa manière de piloter, expliquant avoir roulé à la limite en raison de l'air sale et de l'usure de ses gommes dures.

"Avec Charles, on roulait dans l'air sale, avec beaucoup de trafic et de très vieux pneus", affirmait-il. "J'ai freiné le plus tard possible, j'allais sortir de la route et j'ai eu un contact. Je dois revoir l'incident pour être honnête mais oui, ce n'est pas comme ça que j'aime courir et je suis vraiment désolé si j'ai affecté la course de Charles parce que ce n'est pas la façon dont je fais la course."

À l'arrivée, le pilote Red Bull s'est entretenu avec le Monégasque afin de lui présenter ses excuses, bien que cela n'ait pas allégé sa conscience. "Je lui ai parlé et j'ai expliqué ce qui s'était passé de mon côté mais, évidemment, ce n'est pas suffisant", a-t-il déploré. "Je me sens ni heureux ni à l'aise avec moi-même maintenant, dans la mesure où j'ai gâché la course d'un pilote. Je dois revoir l'incident et passer à autre chose."

partages
commentaires
Leclerc : "Pérez sait qu'il a exagéré"

Article précédent

Leclerc : "Pérez sait qu'il a exagéré"

Article suivant

Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"

Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021