Pérez a discuté avec Racing Point : "La situation est apaisée"

Au lendemain de propos ostensiblement amers envers Racing Point, Sergio Pérez dit avoir échangé et calmé le jeu avec son écurie.

Pérez a discuté avec Racing Point : "La situation est apaisée"

Les propos de Sergio Pérez en conférence de presse jeudi à Sotchi ont finalement permis au pilote mexicain d'avoir une explication franche avec sa future ex-écurie. Évincé par Racing Point à l'issue de la saison en cours pour permettre le recrutement de Sebastian Vettel, Pérez déplorait avant le week-end du Grand Prix de Russie que certains membres de l'écurie commencent à lui cacher des choses, au détriment des performances en piste.

"Évidemment, depuis que la nouvelle est tombée, certaines personnes au sein de l'écurie ont tendance à cacher des choses, ce qui n'est pas super je pense", regrettait-il hier. "Je pense que pour l'instant, nous devrions juste être aussi transparents que possible pour nous assurer d'atteindre nos objectifs, et nous assurer d'inscrire autant de points que possible."

Lire aussi :

Cette sortie publique n'est visiblement pas restée sans suite puisque le pilote et son équipe ont discuté afin de calmer le jeu et faire rentrer les choses dans l'ordre avant la fin de saison commune qui les attend. Sergio Pérez a tenu à le faire savoir sur les réseaux sociaux vendredi matin, avant les premiers essais libres à Sotchi.

"Je connais cette équipe depuis sept ans et c'est comme une famille", a-t-il rappelé. "J'ai parlé à l'équipe et ils ont accepté mon explication. Il n'est pas possible que nous nous quittions en mauvais termes après sept années, la situation est totalement apaisée. Désormais nous allons de l'avant. Nous voulons tous la même chose : marquer autant de points que possible et réussir les Grands Prix que nous avons encore à faire ensemble. Nous redoublerons d'efforts pour décrocher d'autres podiums."

Lorsqu'un pilote est amené à quitter une écurie et que la décision est prise en amont, il n'est pas rare de voir de nouvelles méthodes de travail s'instaurer pour éviter la fuite d'informations vers un concurrent. À ce jour, Sergio Pérez n'a pas encore trouvé de point de chute pour la saison 2021 mais assure avoir la motivation pour rester en Formule 1. Les deux pistes les plus probables demeurent Haas et Alfa Romeo.

"Il y a naturellement eu des contacts et des discussions avec quelques équipes", a-t-il confirmé jeudi. "Je pense qu'aux alentours de la semaine prochaine, je saurai exactement ce qui est une option réaliste et ce qui ne l'est pas. Cependant, c'est évidemment quelque chose qui restera entre les équipes et moi. Je crois que tout le monde mérite le respect. Ils ont des pilotes actuellement, ils mènent des discussions. Je garderai ça pour moi."

partages
commentaires
Hamilton ignore s'il ressentira quelque chose en égalant Schumacher

Article précédent

Hamilton ignore s'il ressentira quelque chose en égalant Schumacher

Article suivant

Aston Martin a choisi le vert anglais pour sa future livrée en F1

Aston Martin a choisi le vert anglais pour sa future livrée en F1
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021