Pérez "a sacrifié une demi-seconde" pour Verstappen

Sergio Pérez a pris la piste en premier pour donner l'aspiration à son coéquipier dans le dernier run de Q3, un sacrifice qui n'a pas été vain.

Pérez "a sacrifié une demi-seconde" pour Verstappen

Ce vendredi au Grand Prix d'Italie, Sergio Pérez a été battu par Max Verstappen en qualifications pour la 13e fois en 14 épreuves cette saison, de surcroît avec le troisième plus grand écart de l'année sur le sec : 0"645. Red Bull est en difficulté sur l'Autodromo Nazionale di Monza, et Pérez a souffert, même s'il espère rebondir lors des Qualifs Sprint puis en course.

Lire aussi :

"Nous étions en difficulté, nous visons manifestement une course solide", commente le Mexicain, neuvième des qualifications. "Nous avons vraiment peu d'appui, nous essayons juste d'optimiser le dimanche. Espérons en être récompensés, gagner des places et remonter le peloton en course sprint. Le long relais a l'air prometteur."

Cependant, le déficit de Pérez est surtout lié à une stratégie de l'écurie Red Bull, qui l'a envoyé en piste en premier dans le dernier run de Q3, sacrifiant sa performance dans le temple de la vitesse afin qu'il donne l'aspiration à son coéquipier. Ce dernier s'est hissé au troisième rang, à quatre dixièmes de Valtteri Bottas et à trois dixièmes de Lewis Hamilton… et surtout avec moins de trois centièmes d'avance sur les McLaren.

"Ce n'était pas le mieux qui soit, mais on sait aussi que ce circuit n'est pas notre meilleur, à cause des longues lignes droites", analyse Verstappen. "Bien sûr, on essaie d'enlever de l'appui. Troisième, c'est bien ; j'étais relativement content quand j'ai entendu que j'étais troisième, en fait, car en EL1 j'avais quelques difficultés quant à l'équilibre. Nous avons bien rebondi. Il aurait été irréaliste d'espérer mieux." Le Néerlandais espère être "un peu plus proche" des Mercedes par la suite mais nuance : "Je ne pense pas que nous puissions les menacer, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver en course. Nous allons juste essayer de maintenir la pression".

Les dirigeants de Red Bull Racing rendent en tout cas hommage à la contribution de Pérez au résultat de Verstappen, à commencer par le directeur d'équipe Christian Horner, qui se félicite que l'écart avec Mercedes soit "divisé par deux" par rapport au GP d'Italie 2020. "Je dois dire que Checo a joué un rôle clé avec son esprit d'équipe aujourd'hui en donnant l'aspiration à son coéquipier et en aidant Max à se mettre dans cette position, car je pense que nous étions vulnérables face aux McLaren", ajoute Horner au micro de Sky Sports F1. "Max est troisième, Checo a probablement sacrifié une demi-seconde. Il aurait donc dû être plus haut qu'il n'est, mais nous étions relativement satisfaits de ce résultat."

"La troisième place était le maximum possible – grâce à Checo, qui a fait un travail fantastique en nous donnant son aspiration", se félicite Helmut Marko, conseiller sportif de Red Bull, auprès de Motorsport.com. "Nous étions à une seconde l'an dernier, maintenant c'est quatre dixièmes, donc c'est une grande amélioration. Nous sommes contents que les McLaren ne nous aient pas eus, car elles sont des voitures très rapides en ligne droite." Encore faudra-t-il leur résister lors des deux courses à venir, la première étant les Qualifs Sprint.

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Mercedes demandera "probablement" à Bottas de laisser passer Hamilton

Article précédent

Mercedes demandera "probablement" à Bottas de laisser passer Hamilton

Article suivant

Norris : Ne pas être dans le top 3, "c'est nul"

Norris : Ne pas être dans le top 3, "c'est nul"
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021