Une course "cauchemar" met fin à la série de Pérez

partages
commentaires
Une course
Par : Basile Davoine
28 mai 2017 à 16:40

Le pilote Force India restait sur une incroyable série de 15 courses dans les points, qui a pris fin à Monaco.

Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Force India
Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10

L'impressionnante série d'arrivées dans les points s'arrêtera à 15 pour Sergio Pérez. S'il avait les moyens de la prolonger ce dimanche à Monaco, le Mexicain n'y est pas parvenu, après avoir été impliqué dans deux incidents qui l'ont finalement repoussé au dernier rang des pilotes classés. 

Contraint d'anticiper son arrêt au stand et de le prolonger pour changer son aileron avant, le pilote Force India n'avait pour autant pas perdu toute chance de figurer dans les points. Profitant notamment de l'intervention de la voiture de sécurité, il était même remonté au neuvième rang. À l'abord des dix derniers tours, sa bagarre face à Daniil Kvyat lui a toutefois fait perdre tout espoir. 

"Ma course a été un cauchemar", résume Pérez. "Au premier tour, j'ai eu une petite touchette avec mon aileron avant qui a cassé, ça a compromis notre course. J'ai réussi à remonter, j'ai dépassé Stroll, j'ai dépassé Palmer. J'ai dû prendre beaucoup de risques pour dépasser, avec ces voitures plus larges."

À l'instar de ce que l'on a déjà pu voir par le passé au virage de la Rascasse, Pérez a tenté de forcer le destin face à Kvyat, mais les deux monoplaces se sont accrochées. Tandis que la Toro Rosso du Russe était trop endommagée pour continuer, Pérez a pu observer un nouvel arrêt au stand et chausser des gommes neuves. De quoi signer, maigre consolation, le meilleur tour en course. 

"En fin de course, j'allais une ou deux secondes plus vite que Kvyat, que Grosjean, mais il n'y avait pas assez de place et nous nous sommes légèrement touchés", raconte-t-il. "J'ai eu une crevaison à l'arrière gauche. Pour être complètement honnête, quand je me suis retrouvé neuvième, dixième en pneus neufs, je savais que je n'allais pas être content en rentrant à la maison si je ne tentais pas, donc j'ai tout tenté."

Un point de vue loin d'être partagé par Daniil Kvyat. "Ce n'est pas une surprise", regrette le Russe. "Il m'a percuté parce qu'il était désespéré, il a fait une manœuvre désespérée et il a mis un terme à notre course."

Une opinion similaire pour les commissaires, qui ont décidé de sanctionner Sergio Pérez d'une pénalité de 10 secondes sur son temps de course (qui ne change rien à son classement final) et de deux points de pénalité sur sa licence.

Pour le Mexicain, reste la fierté d'avoir "tout donné" pendant ce Grand Prix. "Je suis vraiment désolé pour mon équipe, car nous méritions davantage ce week-end, et notre série de bons résultats s'achève, mais nous pouvons retirer beaucoup de points positifs et nous appuyer là-dessus pour le reste de la saison."

Article suivant
Incertain physiquement, Wehrlein tance la "manœuvre stupide" de Button

Article précédent

Incertain physiquement, Wehrlein tance la "manœuvre stupide" de Button

Article suivant

Renault a sciemment pris un risque avec la boîte de Hülkenberg

Renault a sciemment pris un risque avec la boîte de Hülkenberg
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Lieu Monte Carlo
Pilotes Sergio Pérez Boutique
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions