Pérez a été surpris par les commentaires et la vitesse de Stroll

Sergio Pérez admet qu'il a été surpris par les performances de son nouveau coéquipier chez Racing Point, Lance Stroll.

Pérez a été surpris par les commentaires et la vitesse de Stroll

Stroll a fait ses débuts en Grand Prix avec Williams en 2017, terminant sur le podium lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan, avant de vivre une saison très difficile l'année dernière, au sein d'une équipe en difficulté en fond de peloton. Le Canadien est passé chez Racing Point pour 2019 après que le consortium mené par son père Lawrence a racheté l'équipe Force India. Sergio Pérez explique que Lance Stroll l'a surpris avec sa vitesse, mais surtout avec les retours techniques qu'il a su donner à l'équipe.

"J'ai été surpris par son niveau, sa vitesse", a déclaré Pérez. "Mais ce qui m'a le plus surpris, pour être honnête, ce sont ses retours techniques. On ne voit pas toujours ça avec les jeunes pilotes. Ils sont bien préparés, mais à cause de l'expérience [qui leur manque], on les voit donner leur feedback et on se dit 'ah, ils leur manquent un peu de connaissance de la voiture', mais lui m'a surpris. Je pense qu'il peut plutôt bien guider l'équipe."

Lire aussi :

Stroll, 20 ans, n'a marqué que six points en 2018 alors que Williams était en difficulté avec une voiture qui n'était pas compétitive, et a finalement terminé à la dernière place du Championnat constructeurs. Pérez admet que le potentiel de Stroll a été masqué par le retard de l'équipe britannique sur ses rivaux.

"Ce que les gens oublient... s'ils vous voient dernier en Formule 1, ils pensent que vous êtes mauvais, mais 95 % de cela est dû à la voiture. C'est très difficile de juger quelqu'un avec une mauvaise voiture."

Le Mexicain, qui a fait équipe avec Esteban Ocon l'année dernière, assure que rien ne changera son approche vers son nouvel équipier : "Comme avec chaque coéquipier. Je suis là pour faire mon meilleur travail. J'ai battu tous les équipiers que j'ai affrontés. Je veux faire la même chose avec Lance. Je suis obligé de faire ça. Si je ne le faisais pas, croyez moi, je ne serais pas là. Je suis motivé et je veux tenir mes promesses, et si je n'avais pas cet état d'esprit, je ferais mieux de rester chez moi."

partages
commentaires
Brawn a vu une "ambiance calme et constructive" chez Ferrari

Article précédent

Brawn a vu une "ambiance calme et constructive" chez Ferrari

Article suivant

La F1 va "se battre" pour conserver les 5 GP de son "cœur historique"

La F1 va "se battre" pour conserver les 5 GP de son "cœur historique"
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021