Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
106 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
214 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
239 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
246 jours
07 nov.
Course dans
253 jours

Pérez : "Avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé"

Sergio Pérez a décroché au Grand Prix de Turquie son premier podium de la saison, le neuvième de sa carrière.

partages
commentaires
Pérez : "Avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé"

Longtemps deuxième derrière Lance Stroll durant la première moitié de course, Sergio Pérez a ensuite fait le choix de ne pas chausser un train de pneus intermédiaires neufs. Rapidement dépossédé de la tête de la course par Lewis Hamilton, futur vainqueur, le Mexicain est entré en gestion tout autant qu'en résistance pour conserver sa place de dauphin jusqu'au bout. Un pari réussi avec brio, même s'il n'est pas passé loin de tout perdre dans le dernier tour face aux deux Ferrari. Ses gommes ont tenu pas moins de 48 tours mais le pilote Racing Point a une conviction : il n'aurait pas supporté une boucle de plus.

"Je l'ai dit à mon équipe par radio, je pense qu'avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé", assure Pérez. "Les vibrations étaient extrêmement mauvaises vers la fin. Mais je crois aussi que c'est ce qui a permis de faire cette course, en prenant soin d'eux alors que les conditions commençaient à devenir plus sèches. L'équipe a fait un travail fantastique sur le plan stratégique pour lire la course. Lewis était extrêmement fort aujourd'hui, et à la fin nous étions morts, mais nous avons réussi à obtenir un bon résultat."

Lire aussi :

En début de course, Pérez a également dû contenir les assauts répétés de Max Verstappen, qui est finalement parti seul à la faute alors qu'il semblait proche de passer au virage 12. "Je ne pouvais rien voir dans mes rétroviseurs", raconte Pérez. "Mes rétros étaient plein de buée, donc mon ingénieur me donnait les écarts. Et puis tout à coup, j'ai vu Max sortir large puis disparaître."

L'autre moment chaud est survenu dans le dernier tour, quand il a failli perdre gros face au retour de Charles Leclerc, et avec un Sebastian Vettel en embuscade. "Je ne savais pas qu'il [Leclerc] était si proche de moi", souligne Pérez. "Dans le dernier tour il y a eu une belle bagarre avec lui. Il m'a dépassé au virage 10, puis je l'ai repris au virage 12. C'était une course chaotique, mais c'est un gros résultat pour nous."

Un gros résultat qui marque le meilleur résultat de l'écurie Racing Point en F1 depuis son podium au Grand Prix d'Italie 2012 sous l'entité Force India. Cette équipe, Pérez s'apprête à la quitter pour céder sa place à Vettel, sans savoir encore ce qu'il adviendra de son avenir. "C'est important de finir sur une bonne note", conclut le Mexicain. "Le reste n'est plus entre mes mains."

Lewis Hamilton s'est souvenu de la leçon du GP de Chine 2007

Article précédent

Lewis Hamilton s'est souvenu de la leçon du GP de Chine 2007

Article suivant

Leader solide puis en perdition, Stroll "ne comprend pas"

Leader solide puis en perdition, Stroll "ne comprend pas"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Turquie
Catégorie Course
Lieu Istanbul Park
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Racing Point
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021