Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Pérez vainqueur et sans volant 2021 : "Je suis en paix avec moi-même"

Sergio Pérez a remporté le premier succès de sa carrière en F1 et a offert le succès à l'équipe Racing Point au terme d'une course palpitante et chargée de rebondissements auxquels le Mexicain n'a pas été étranger.

Impliqué malgré lui dans l'accrochage du premier tour ayant laissé sur le carreau Max Verstappen et Charles Leclerc, qui, revenus sur un Bottas lent à s'extraire de la grille, arrivaient ramassés dans les premiers mètres de course, Pérez s'est vu contraint à un passage aux stands à la fin du premier tour pour réparer son auto et chausser de nouvelles gommes pneumatiques, le plaçant ainsi sur une stratégie totalement décalée du reste du peloton.

Ressorti 18e et dernier, il s'est ensuite attelé à une très solide remontée le voyant rapidement réintégrer le top 10 puis adopter un rythme solide et constant, crucial pour tirer profit de la folie du dernier tiers de course, lors duquel l'accident du débutant Jack Aitken a provoqué l'entrée en piste de la voiture de sécurité. C'est dans ce moment d'extrême confusion que Mercedes, qui occupait alors les deux premières positions du Grand Prix avec un George Russell éblouissant et un Valtteri Bottas impuissant, réalisa un énorme cafouillage sur son double-arrêt aux stands, retardant la sortie de Bottas et chaussant les mauvais pneus à Russell, contraint de repasser une nouvelle fois par les stands.

Mais la chance de Checo se matérialisa réellement lorsque, à l'agonie avec des pneus hors du coup, Bottas se trouva définitivement exclu de la lutte pour la victoire et que Russell, en pleine attaque avec ses gommes neuves et revenu à 2"2 du Mexicain avec la ferme intention de reprendre la tête, se trouva victime d'une crevaison lente nécessitant un nouvel arrêt aux stands…

Lire aussi :

Dès lors, le pilote Racing Point ne permit à aucun moment son poursuivant Esteban Ocon à s'autoriser à penser à la victoire, et c'est avec émotion qu'il franchit la ligne d'arrivée en vainqueur de Grand Prix avec une avance de près de 10 secondes.

Premier Mexicain à gagner un GP depuis 1970, Pérez s'est dit "sans voix et espérer qu'il ne s'agit pas d'un rêve", au moment de décrire ses premières émotions. "J'ai rêvé tant d'années de ce moment ! Dix ans ! Incroyable. Je ne sais pas quoi dire ! Après le premier tour, la course semblait finie comme la semaine dernière, mais il ne fallait pas abandonner et remonter, obtenir le meilleur résultat possible. Cette année, la chance n'avait pas été avec nous, mais enfin, on est récompensés au mérite aujourd'hui. Certes, les Mercedes ont eu des problèmes aujourd'hui, mais à la fin, mon rythme était assez bon pour contenir George, qui a fait une course fantastique aujourd'hui."

"J'ai fait une grosse erreur sous Safety Car en bloquant salement mon pneu avant gauche et sur le premier relais, j'ai eu tellement de vibrations ! Mais je suis remonté et je disais à l'équipe : 'cette voiture est comme une limousine, tellement facile !' Malgré les vibrations, nous avions un rythme fantastique."

Sans volant encore pour la saison prochaine en Formule 1, Pérez aspire à obtenir le baquet Red Bull aux côtés de Verstappen. Néanmoins, ce n'est pas à ça que pensait celui qui savourait la victoire et ne parvenait à contenir ses larmes de joie au sortir de l'auto. "Je suis juste plus en paix avec moi-même, pour être honnête. Et ce qui se passe en ce moment n'est pas tellement entre mes mains, mais je souhaite continuer. Si je ne suis pas sur la grille l'an prochain, je le serai en 2022."

partages
commentaires
Course - Mercedes offre la victoire à Pérez, Ocon sur le podium !

Article précédent

Course - Mercedes offre la victoire à Pérez, Ocon sur le podium !

Article suivant

GP de Sakhir : les meilleurs tours en course

GP de Sakhir : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Sakhir
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Racing Point
Auteur Guillaume Navarro
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021