Pérez vainqueur et sans volant 2021 : "Je suis en paix avec moi-même"

Sergio Pérez a remporté le premier succès de sa carrière en F1 et a offert le succès à l'équipe Racing Point au terme d'une course palpitante et chargée de rebondissements auxquels le Mexicain n'a pas été étranger.

Impliqué malgré lui dans l'accrochage du premier tour ayant laissé sur le carreau Max Verstappen et Charles Leclerc, qui, revenus sur un Bottas lent à s'extraire de la grille, arrivaient ramassés dans les premiers mètres de course, Pérez s'est vu contraint à un passage aux stands à la fin du premier tour pour réparer son auto et chausser de nouvelles gommes pneumatiques, le plaçant ainsi sur une stratégie totalement décalée du reste du peloton.

Ressorti 18e et dernier, il s'est ensuite attelé à une très solide remontée le voyant rapidement réintégrer le top 10 puis adopter un rythme solide et constant, crucial pour tirer profit de la folie du dernier tiers de course, lors duquel l'accident du débutant Jack Aitken a provoqué l'entrée en piste de la voiture de sécurité. C'est dans ce moment d'extrême confusion que Mercedes, qui occupait alors les deux premières positions du Grand Prix avec un George Russell éblouissant et un Valtteri Bottas impuissant, réalisa un énorme cafouillage sur son double-arrêt aux stands, retardant la sortie de Bottas et chaussant les mauvais pneus à Russell, contraint de repasser une nouvelle fois par les stands.

Mais la chance de Checo se matérialisa réellement lorsque, à l'agonie avec des pneus hors du coup, Bottas se trouva définitivement exclu de la lutte pour la victoire et que Russell, en pleine attaque avec ses gommes neuves et revenu à 2"2 du Mexicain avec la ferme intention de reprendre la tête, se trouva victime d'une crevaison lente nécessitant un nouvel arrêt aux stands…

Lire aussi :

Dès lors, le pilote Racing Point ne permit à aucun moment son poursuivant Esteban Ocon à s'autoriser à penser à la victoire, et c'est avec émotion qu'il franchit la ligne d'arrivée en vainqueur de Grand Prix avec une avance de près de 10 secondes.

Premier Mexicain à gagner un GP depuis 1970, Pérez s'est dit "sans voix et espérer qu'il ne s'agit pas d'un rêve", au moment de décrire ses premières émotions. "J'ai rêvé tant d'années de ce moment ! Dix ans ! Incroyable. Je ne sais pas quoi dire ! Après le premier tour, la course semblait finie comme la semaine dernière, mais il ne fallait pas abandonner et remonter, obtenir le meilleur résultat possible. Cette année, la chance n'avait pas été avec nous, mais enfin, on est récompensés au mérite aujourd'hui. Certes, les Mercedes ont eu des problèmes aujourd'hui, mais à la fin, mon rythme était assez bon pour contenir George, qui a fait une course fantastique aujourd'hui."

"J'ai fait une grosse erreur sous Safety Car en bloquant salement mon pneu avant gauche et sur le premier relais, j'ai eu tellement de vibrations ! Mais je suis remonté et je disais à l'équipe : 'cette voiture est comme une limousine, tellement facile !' Malgré les vibrations, nous avions un rythme fantastique."

Sans volant encore pour la saison prochaine en Formule 1, Pérez aspire à obtenir le baquet Red Bull aux côtés de Verstappen. Néanmoins, ce n'est pas à ça que pensait celui qui savourait la victoire et ne parvenait à contenir ses larmes de joie au sortir de l'auto. "Je suis juste plus en paix avec moi-même, pour être honnête. Et ce qui se passe en ce moment n'est pas tellement entre mes mains, mais je souhaite continuer. Si je ne suis pas sur la grille l'an prochain, je le serai en 2022."

partages
commentaires
Course - Mercedes offre la victoire à Pérez, Ocon sur le podium !
Article précédent

Course - Mercedes offre la victoire à Pérez, Ocon sur le podium !

Article suivant

GP de Sakhir : les meilleurs tours en course

GP de Sakhir : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021