Formule 1
C
GP de Bahreïn
28 mars
EL1 dans
63 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
86 jours
09 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
134 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
142 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
177 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
191 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
219 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
226 jours
12 sept.
Course dans
233 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
246 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
250 jours
10 oct.
Course dans
260 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
275 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
282 jours

La FIA ne réformera pas le permis à points en 2020

partages
commentaires
La FIA ne réformera pas le permis à points en 2020
Par :

Le directeur de course de la Formule 1, Michael Masi, explique que les commissaires n'ont pas ignoré les demandes des pilotes de changer le système de points de pénalité mais ne souhaite pas y procéder en pleine saison.

Le système de permis à points s'est retrouvé sous les feux des projecteurs après le GP du Russie lors duquel Lewis Hamilton a écopé de deux points de pénalité sur sa Super Licence, le plaçant alors à dix unités sur les 12 nécessaires à une suspension automatique, avant qu'ils soient finalement transformés en amende pour son écurie, jugée responsable de lui avoir donné une mauvaise information qui a conduit à une double infraction avant le départ de la course.

Cette situation a entraîné un débat sur ce système et la plupart des pilotes se sont accordés sur le fait que ces points devaient n'être infligés qu'en cas d'infraction mettant en jeu la sécurité. Lors du GP du Portugal, Lance Stroll, Daniil Kvyat et Romain Grosjean ont tous trois reçu, en plus d'une pénalité en temps, un point sur leur Super Licence pour être passés trop de fois hors des limites de piste.

Lire aussi :

Michael Masi a indiqué que, malgré la polémique et les arguments avancés, un changement de système en cours de saison n'était pas à l'ordre du jour et qu'un tel choix serait le signe d'une "mauvaise gouvernance". Toutefois, un examen aura bien lieu pendant l'hiver, qui pourrait conduire à des changements dans la manière dont les points sont infligés dès l'année prochaine.

Actuellement, les commissaires doivent piocher dans un "menu" de possibilités qui sont automatiquement présentées quand les pilotes sont jugés coupables de telle ou telle infraction. Et pour Masi, les points infligés à Portimão ne sont pas le signe que les commissaires n'ont pas entendu la grogne des concurrents.

"Non, je ne pense pas qu'il soit juste de le dire, dans un premier temps. Dans un second temps, et cela a été discuté avec tous les pilotes impliqués, au début de chaque année, la FIA et tous les directeurs d'équipe se réunissent et passent en revue le tableau des pénalités et les lignes directrices que les commissaires utilisent effectivement, et parviennent généralement à un consensus sur les pénalités et les points de pénalité associés."

"Et ils sont revus chaque année pour leur pertinence globale. Ainsi, du point de vue de l'équipe, ce n'est pas une surprise, quand les points de pénalité sont et ne sont pas attribués. Et nous en avons discuté lors des briefings des pilotes et avons dit que nous ferons à nouveau le même examen pour 2021."

"Cependant, ce n'est pas quelque chose que nous modifierons en cours d'année, en plein milieu d'un championnat. Aucun changement, et il a été dit à tous les pilotes qu'il n'y aurait pas de changement cette année, ce serait de la mauvaise gouvernance."

Voir aussi :

Bottas n'a rien vu d'injuste dans la stratégie d'Hamilton à Imola

Article précédent

Bottas n'a rien vu d'injuste dans la stratégie d'Hamilton à Imola

Article suivant

Ricciardo et le "majestueux" shoey partagé avec Hamilton

Ricciardo et le "majestueux" shoey partagé avec Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard