Petit-fils d'Emerson, Pietro Fittipaldi veut juste s'amuser

Prendre du plaisir au volant

Prendre du plaisir au volant. N'est-ce pas le sport automobile à l'état pur ?

C'est en tout cas la philosophie de Pietro Fittipaldi, petit-fils d'Emerson qui fut champion du monde de Formule 1 en 1972 et 1974. À l'âge de dix-sept ans, Pietro a découvert la monoplace cette saison, disputant les championnats de Formule 4 et de Formule Renault britanniques. Les résultats ont été plutôt convainquants : une huitième place au championnat de Formule Renault, et une première victoire en monoplace décrochée en F4.

Je pense que c'était une bonne saison, une bonne année d'apprentissage”, a confié Fittipaldi dans une entrevue accordée à ToileF1 à Rockingham, à l'occasion de la BARC Protyre Formula Renault Autumn Cup. “J'ai couru en Formule 4 et en Formule Renault. Je venais du stock car, donc j'ai dû m'adapter à la voiture et tout apprendre, car c'est un type de course différent, un type de voiture différent. Le fonctionnement des qualifications, le fonctionnement des courses, tout est différent. C'était donc une année d'adaptation, pour apprendre”.

En effet, avant de traverser l'Atlantique, Fittipaldi courait en NASCAR. Qu'est-ce qui a motivé un tel changement pour sa carrière ?

L'an dernier, j'ai eu l'opportunité de venir ici”, explique le jeune Brésilien. “J'ai eu connaissance de cette opportunité vers novembre, janvier. Nous avons décidé vers le mois de février de tenter cette chance et de venir ici, puisque j'avais l'opportunité. C'est le meilleur endroit pour courir, et on apprend beaucoup”.

Marcher sur les traces de ses glorieux aînés ? Pietro n'y pense guère. Son seul but : saisir les opportunités qui se présentent à lui pour prendre du plaisir en piste. Pour preuve, sa volonté de participer à une Autumn Cup qui n'a vu que six monoplaces en piste. “Que je coure en stock car, en monoplace... L'important, c'est que je fasse la course et que je m'amuse”.

Quant à l'avenir, notamment pour 2014, Fittipaldi pense qu'il va se dessiner en monoplace : “On pourrait faire de la Formule Renault à nouveau ou de la Formule Ford ; pour l'instant, nous n'avons pas pris de décision”.

Il est difficile de savoir si Pietro Fittipaldi sera un jour champion du monde de Formule 1 comme son grand-père. Il pourrait même ne jamais courir dans la catégorie reine du sport automobile. En revanche, une chose est sûre : l'amour de la course n'est pas près de le quitter.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pietro Fittipaldi
Type d'article Actualités