Petrov : "Cette voiture marche bien !"

Après avoir remplacé Nick Heidfeld au pied levé hier après-midi, Petrov était de retour derrière le volant de la R31 tout au long de cette deuxième journée d’essais à Barcelone

Après avoir remplacé Nick Heidfeld au pied levé hier après-midi, Petrov était de retour derrière le volant de la R31 tout au long de cette deuxième journée d’essais à Barcelone. La séance fut positive pour le pilote russe qui est satisfait des améliorations apportées par son équipe.

"Cette voiture marche bien. Nous avons eu une journée positive et demain nous continuerons. Nous avons de nouvelles choses sur la voiture qui doivent être testées. C’est ce que nous avons fait hier et aujourd’hui, et nous allons continuer dans cette direction et nous serons prêts pour l’Australie," a déclaré Petrov à Barcelone.

Comme beaucoup, il estime que l’usure rapide des pneus Pirelli va constituer le plus gros problème à gérer cette saison.

"Ça dépend si ce sont des nouveaux pneus ou des pneus usés. Ça dépend aussi si vous attaquez ou si vous essayez de ne pas trop taper dedans. Mais ils s’usent très vite. En un seul tour vous perdez déjà de la performance et ça n’arrête pas. La difficulté, c’est que si vous restez trop longtemps en piste, même un seul tour, vous perdez beaucoup de temps."

La R31 s’est montrée compétitive depuis le début des essais hivernaux. Au point que certains pointent l’écurie britannique comme la troisième force du plateau derrière Red Bull Racing et Ferrari.

"Qui dit ça ? C’est difficile de dire où nous sommes par rapport aux autres. Red Bull semble très forte mais pour le reste, c’est compliqué. Au début, pour être honnête, pas à cause de la voiture, mais plutôt à cause de toutes les nouveautés, des pneus, je n’étais pas satisfait. Avec les Bridgestone, il était plus facile de contrôler la voiture. On pouvait presque faire du rallye avec. Mais avec les Pirelli, c’est très compliqué."

Petrov est également revenu sur l’aileron arrière ajustable qui semble poser pas mal de questions au sujet de la sécurité. Depuis le début de l’hiver, Lotus Renault GP n’a eu aucun souci avec ce nouveau système, ce dont se réjouit le Russe.

"L’aileron arrière n’est pas un problème. Le plus gros souci est les pneus. Nous n’avons pas eu de souci avec l’aileron lors des tests, c’est positif. S’il ne se replace pas correctement avant un virage ? Ce serait dangereux. Nous avons un voyant dans le cockpit, s’il est éteint, c’est ok, s’il reste allumé là on a un problème."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités