Petrov : "Essayer de finir la course"

Vitaly Petrov répond à quelques questions avant le Grand Prix de Chine

Vitaly Petrov répond à quelques questions avant le Grand Prix de Chine. Le Russe aimerait bien voir l'arrivée pour la première fois à Shanghai.

Vitaly, vous avez encore réalisé un début de course remarquable en Malaisie. Quels souvenirs en gardez-vous ?
"A Sepang, il a été difficile de dépasser autant de voitures au départ qu’à Bahreïn ou en Australie, mais j’ai tout de même gagné deux positions."

"J’étais à l’aise en première partie de course et j’ai beaucoup aimé les batailles que j’ai livrées avec les pilotes autour de moi, surtout celle avec Hamilton. Nous avons effectué un arrêt très tôt et avons chaussé les pneus durs, ce qui a probablement été une erreur car j’ai souffert d’un manque de grip comparé aux « options ». Au final, ce n’était pas bien grave car ma course s’est arrêtée sur un problème de boîte de vitesses."

Vous avez à présent pris le départ de trois Grands Prix en F1. Etes-vous satisfait de la manière dont se passent les choses ?
"Je suis satisfait de mes relations de travail avec l’équipe, surtout avec les ingénieurs qui m’ont vraiment aidé à m’adapter à la Formule 1. J’ai passé autant de temps que possible avec eux, à discuter des systèmes, de la mise au point, et des points à améliorer."

"Ce qui est décevant, c’est de ne pas avoir fini les courses, et surtout d’avoir été obligé d’abandonner si tôt à Bahreïn et en Australie. Cela a limité mon expérience. Pour le moment, je sais seulement ce que c’est que de compléter la moitié d’une course en termes de gestion des pneumatiques et d’adaptation aux différentes charges d’essence, alors ce n’est pas idéal."

La prochaine course aura lieu à Shanghai. Que pensez-vous de ce circuit ?
"J’y ai couru en GP2 et je n’aurai pas à apprendre le tracé. C’est un circuit qui présente pas mal de défis avec bon nombre de virages de types différents. Il est donc très technique et il est difficile de trouver l’équilibre idéal. Il y a pas mal de longs virages comme le numéro 13, dans lesquels la voiture a tendance à souvirer. Il est difficile d’y accélérer tôt et cela est toujours frustrant. Bien sûr, je n’en ai que l’expérience du GP2 et je suis certain que cela sera encore plus difficile dans une F1."

Quels sont vos objectifs ce weekend ?
"La priorité sera d’essayer de réaliser la distance de la course et donc d’accumuler l’expérience. J’aimerais également me rapprocher du top 10 et j’espère être en mesure de me battre pour les points. Il me faut continuer à travailler sur ma performance en séance de qualifications afin d’entrer en Q2 et, je l’espère, en Q3. Voici mes objectifs."

[Communiqué de Renault F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vitaly Petrov
Type d'article Actualités