Petrov n’a pas encore sa place assurée chez Renault

Contre toute attente, alors que l’on croyait que le rôle du second pilote de Renault était acquis pour Vitaly Petrov, le père du pilote russe annonce que son fils pourrait être remplacé avant le début de la saison

Contre toute attente, alors que l’on croyait que le rôle du second pilote de Renault était acquis pour Vitaly Petrov, le père du pilote russe annonce que son fils pourrait être remplacé avant le début de la saison.

Vitaly Petrov a acquis son volant grâce aux 15 millions d’euros qu’il apporte à l'équipe Renault, mais pour le moment, rien n'a été versé à l'écurie d'Enstone.

Oksana Kosachenko, son manager Petrov, aurait été à la rencontre de nombreuses entreprises russes sans avoir trouvé de réponse favorable. Le père de Vitaly Petrov a alors décidé de faire un prêt de 7,5 millions d'euros pour financer la titularisation de son fils chez Renault.

"Heureusement, au dernier moment, mon ami, président du conseil d’administration de l’une des banques de St Petersbourg, a accepté de m’accorder un crédit de 7,5 millions d’euros," a-t-il déclaré.

Mais ces 7,5 millions d'euros ne sont toujours pas arrivés car la banque russe a remis en question ce prêt : "Les premiers 7,5 millions ne m’ont pas été versés. La banque a renforcé son étude de demande de prêt."

Alexander Petrovic a ajouté dans les médias russes que le baquet de son fils n’était pas sûr à 100% : "Si je ne reçois pas l’argent avant le mois de mars, Vitaly pourrait être remplacé par un autre pilote."

Si cela devait arriver, Vitaly Petrov aura sans doute connu la plus petite carrière de pilote officiel en Formule 1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vitaly Petrov
Type d'article Actualités