Petrov pense avoir un coup à jouer

On peut lire quelques sourires dans le clan Caterham à l'issue de ces sixièmes qualifications de la saison

On peut lire quelques sourires dans le clan Caterham à l'issue de ces sixièmes qualifications de la saison.

Car même si le résultat brut ne paye pas de mine, il semblerait que la CT01 ait progressé et soit en mesure de rester en contact avec ses rivales directes sur la durée totale de la course.

"Ce fut une bonne séance pour moi. J'avais un bon équilibre durant tout le week-end et j'ai démarré cette séance en sachant que je pourrais attaquer. J'ai dit à mon ingénieur avant les qualifs que je pensais pouvoir atteindre la Q2 et nous avons été très proches," analyse Heikki Kovalainen, dix-huitième sur la grille de départ.

"S'il n'y avait pas eu l'une des deux Marussia qui m'avait ralenti dans le dernier secteur, nous aurions été là, mais ce n'est pas un gros problème, ce sont des choses qui arrivent à Monaco."

"Je pense que demain nous aurons la voiture nous permettant de nous battre avec les voitures devant nous tout le long de la course. Jusqu'à présent cette saison, nous avons été capables de rester à leur contact durant la majorité des deux premiers relais, mais vu que le tour est plus court ici, nous aimerions y arriver durant toute la course."

"Que ce soit sec, humide ou entre les deux, cela n'a pas vraiment d'importance à mes yeux. Quoiqu'il arrive, j'attends la course avec impatience," conclut le Finlandais.

Son coéquipier, Vitaly Petrov, s'élancera juste derrière lui mais le Russe compte en partie sur les possibles incidents de course pour grappiller des positions et obtenir un meilleur résultat que d'ordinaire.

"C'était plutôt bien, la voiture se comportait bien à chaque sortie et je pense que nous en avons probablement obtenu le maximum que nous puissions aujourd'hui."

"Nous avons rencontré un problème avec le KERS ce matin donc nous avons dû l'éteindre pour les qualifications. Cela m'a évidemment coûté du temps, mais nous avons travaillé là-dessus et avons attaqué du mieux qu'on pouvait en Q1," poursuit l'auteur du dix-neuvième chrono.

"Le drapeau rouge a bien sûr perturbé tout le monde et même si j'avais bouclé un tour avant que la séance ne commence, il n'était pas rapide. Lorsque je suis ressorti, le deuxième train de pneus ne s'est pas si bien comporté, mais c'est un week-end positif jusqu'à présent."

"Demain, ça va être excitant et j'ai hâte d'y être. Nous avons déjà vu que les gens peuvent commettre des erreurs ici donc nous voulons nous assurer d'être là pour tirer profit de tout ce qui peut arriver en piste et nous battre jusqu'au drapeau à damiers," achève-t-il.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Heikki Kovalainen , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités