Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Une photo montre l’action des essieux soufflés

Nous parlons depuis longtemps d’essieux soufflés. Puisque l'on dit qu’une photo vaut mille mots, voici une illustration de son fonctionnement.

Un souffleur à feuilles, utilisé par les mécaniciens pour refroidir les freins lorsqu’une F1 revient au garage, montre le chemin emprunté par l’air.

L’air qui pénètre dans l’écope avant passe dans le tambour de refroidissement avant d’être éjecté par l’essieu creux. Ce jet d’air facilite l’écoulement des autres flux d’air autour des pneus avant.

Plusieurs experts ont cru que les essieux soufflés allaient disparaître des monoplaces en 2017, mais on les retrouve sur plusieurs voitures, dont la Red Bull, la Ferrari, la Williams, la Toro Rosso et la Haas.

Sur cette photo, on note bien la quantité d’air, accentuée par la fumée qui se dégage des freins, qui est expulsée par l’essieu creux (flèche blanche). Évidemment, quand la voiture roule sur la piste, ce jet possède une tout autre forme et se trouve dévié tout près du pneu. Ce jet d’air agit donc un peu comme les couvercles de roues utilisés entre 2007 et 2009.

Le but ultime des essieux soufflés est d’aider l’aileron avant à faire dévier les flux d’air loin des pneus avant, un phénomène qui cause beaucoup de traînée.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Analyse
Tags piola, technique
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola