Photos - Le film de la saison 2016 de F1

Revivez en images la saison 2016 du championnat du monde de Formule 1, marquée par la lutte pour le titre entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton mais aussi l'éclosion au plus haut niveau de Max Verstappen.

Grand Prix d'Australie 2016

Grand Prix d'Australie 2016
1/75

Après avoir signé la première pole position de la saison, Hamilton manque son envol et tombe à la sixième place. Devant, Vettel et Räikkönen prennent la tête, précédant Rosberg.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Australie 2016

Grand Prix d'Australie 2016
2/75

Après les premiers arrêts, Rosberg prend la seconde position derrière Vettel. Au 16e tour, Alonso et Gutiérrez s'accrochent au freinage du virage 3 : l'accident de l'Espagnol est effroyable puisqu'il percute très violemment le muret avant de partir dans une série de tonneaux dans le bac à gravier. Il sort rapidement de sa monoplace, sous le choc mais indemne.

Grand Prix d'Australie 2016

Grand Prix d'Australie 2016
3/75

Le Safety Car est déployé avant que la course ne soit interrompue. C'est le tournant de l'épreuve : Ferrari commet l'erreur de ne pas changer de pneus sous drapeau rouge - comme cela est pourtant permis - alors que Rosberg ne s'en prive pas. Au moment de la reprise, le pilote Mercedes, en mediums - comme la plupart des autres pilotes, dont Hamilton -, n'a plus à s'arrêter.

Photo de: Ferrari

Grand Prix d'Australie 2016

Grand Prix d'Australie 2016
4/75

Logiquement, les Mercedes reprennent les premières positions à mesure que les pilotes s'arrêtent et assurent alors un doublé qui semblait improbable, Rosberg devant Hamilton et Vettel.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Bahreïn 2016

Grand Prix de Bahreïn 2016
5/75

Le jeudi précédant le Grand Prix de Bahreïn, et alors qu'aucune information ne semblait l'indiquer, Alonso ne reçoit pas le feu vert des médecins de la FIA et doit déclarer forfait pour la course à cause d'une blessure au dos causée par son accident. On apprend que le baquet de l'Espagnol s'est fissuré lors de son crash.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Bahreïn 2016

Grand Prix de Bahreïn 2016
6/75

Avant le départ, dans le tour de formation, Vettel connaît un problème moteur et ne peut s'élancer. Hamilton est de nouveau en pole et son envol se passe de nouveau mal. S'il ne perd qu'une place avant le premier virage, il est par la suite percuté par Bottas - qui sera pénalisé ensuite - ce qui le fait glisser à la septième position, avec une monoplace abîmée. Le Britannique est encore condamné à une remontée alors que son équipier est solidement en tête.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Bahreïn 2016

Grand Prix de Bahreïn 2016
7/75

Un peu plus loin dans le peloton, Grosjean et sa Haas, sur une stratégie très agressive, impressionnent et s'offrent le luxe d'une cinquième place, après une sixième position chanceuse lors de la course inaugurale. En deux courses, la structure américaine s'offre des débuts dépassant toutes les attentes.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Bahreïn 2016

Grand Prix de Bahreïn 2016
8/75

Malgré une monoplace endommagée, Hamilton parvient à prendre la troisième place de la course, derrière le vainqueur Rosberg et le second Räikkönen.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Chine 2016

Grand Prix de Chine 2016
9/75

Lors des qualifications de la troisième épreuve de la saison, Hamilton est encore frappé par le sort : dès la Q1, un problème de MGU-H le contraint à ne pas pouvoir effectuer un tour correct ; il doit partir du fond de grille. Rosberg signe une pole facile. Le lendemain, au moment du départ, les deux Ferrari se touchent et cela envoie Räikkönen hors piste.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Chine 2016

Grand Prix de Chine 2016
10/75

En revenant sur le circuit, le Finlandais crée une vague dans le peloton et Hamilton est percuté par Nasr. Räikkönen et lui ont leur aileron avant abîmé et doivent repasser par les stands. Hamilton doit de nouveau passer sa course à se frayer un chemin dans le peloton pendant que devant, bien qu'inquiété après l'envol par un Ricciardo qui a un temps pris la tête, Rosberg se détache irrémédiablement.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Chine 2016

Grand Prix de Chine 2016
11/75

Il remporte un succès écrasant, avec 37 secondes d'avance sur Vettel (le plus gros écart de la saison) tandis que Kvyat termine troisième, profitant notamment de la crevaison précoce de son équipier. Hamilton termine finalement septième et l'écart de points avec son équipier commence à grimper dangereusement.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Russie 2016

Grand Prix de Russie 2016
12/75

En Russie, rebelote : Hamilton subit le même problème que lors des qualifications en Chine, mais cette fois en Q3. Il doit s'élancer du dixième rang. Le départ est à nouveau mouvementé puisque Kvyat manque son freinage et percute Vettel une première fois avant de le heurter à nouveau dans le virage 3. L'Allemand abandonne, furieux, et s'en prend ouvertement au pilote Red Bull.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Russie 2016

Grand Prix de Russie 2016
13/75

Ce premier tour chaotique permet à Hamilton de gagner des places et de rapidement remonter au second rang mais n'empêche absolument pas la quatrième victoire en quatre courses de Rosberg.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Russie 2016

Grand Prix de Russie 2016
14/75

Avec 100 points récoltés sur 100 possibles, Rosberg peut exulter. Il compte 43 unités d'avance sur le double champion du monde en titre, qui paraît déjà touché mentalement par ses mésaventures.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Espagne 2016

Grand Prix d'Espagne 2016
15/75

Mais tout ceci est balayé durant les deux semaines entre les GP de Russie et d'Espagne : Red Bull décide d'échanger les baquets de Kvyat et Verstappen. Le Russe se retrouve donc de fait rétrogradé chez Toro Rosso et le Néerlandais connaît une promotion éclair. Les deux hommes et Sainz, l'autre pilote de la petite Scuderia, sont présents lors d'une conférence de presse à l'ambiance particulièrement étrange.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Espagne 2016

Grand Prix d'Espagne 2016
16/75

Reste que, sur la piste, Hamilton signe sa troisième pole de la saison. Au départ cependant, Rosberg parvient à prendre l'avantage. Les deux hommes abordent alors le virage 3 l'un derrière l'autre quand la Mercedes de l'Allemand ralentit : il s'est en effet trompé de mode moteur et n'a pas la vitesse maximum.

Grand Prix d'Espagne 2016

Grand Prix d'Espagne 2016
17/75

17 km/h plus vite, Hamilton tente de s'infiltrer à l'intérieur dans le petit bout droit avant le virage 4 mais Rosberg ferme la porte. Devenue incontrôlable dans l'herbe, la W07 Hybrid n°44 percute la n°6, les deux voitures sont au tapis dans le bac à gravier.

Photo de: LAT Images

Grand Prix d'Espagne 2016

Grand Prix d'Espagne 2016
18/75

La course prend alors une tournure bien différente : les Red Bull sont en tête mais semblent moins rapides que les Ferrari. Deux stratégies se mettent alors en place : la stratégie agressive pour Ricciardo, alors en tête, et Vettel et la stratégie conservatrice pour Verstappen et Räikkönen. De façon incroyable, et pour sa première course sous ses nouvelles couleurs, le Néerlandais tient tête au Finlandais et il s'avère que sa stratégie est la bonne.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Espagne 2016

Grand Prix d'Espagne 2016
19/75

Sans jamais avoir subi la moindre tentative de dépassement de Räikkönen, Verstappen frappe un grand coup en s'imposant devant les deux pilotes Ferrari. Il devient le plus jeune vainqueur de l'Histoire de la F1, à l'âge de 18 ans.

Grand Prix de Monaco 2016

Grand Prix de Monaco 2016
20/75

Le GP de Monaco débute sous régime de voiture de sécurité et sur une piste détrempée par la pluie tombant depuis plusieurs heures. La pole a été signée la veille sur le sec par Ricciardo, dont la Red Bull semble très, très à l'aise dans la Principauté.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Monaco 2016

Grand Prix de Monaco 2016
21/75

Chez Mercedes, Rosberg est second devant Hamilton. Mais rapidement, une fois le Safety Car parti, il est très clair que l'Allemand est trop lent. En plus de perdre du terrain sur l'Australien, il ralentit copieusement son équipier, bien plus rapide. Il reçoit l'ordre de le laisser passer, ce qu'il fait dans le 16e tour.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Monaco 2016

Grand Prix de Monaco 2016
22/75

La course est marquée par de nombreux incidents, dont celui de Verstappen, le vainqueur de Barcelone qui connaît un week-end globalement mauvais après avoir aussi accidenté sa Red Bull dans les rails en qualifications. Reste qu'à l'avant, l'écart entre Ricciardo et Hamilton se stabilise autour des 13 secondes.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Monaco 2016

Grand Prix de Monaco 2016
23/75

Devant ce constat, Hamilton tente un pari : alors que tout le monde s'arrête pour monter les intermédiaires sur une piste qui sèche, le Britannique reste en pneus pluie jusqu'à ce que les slicks soient nécessaires. Ricciardo ressort donc derrière lui mais son rythme paraît suffisant, une fois la Mercedes passée par les stands, pour ressortir devant lors du prochain pitstop. C'est alors que Red Bull commet une erreur monumentale : sous la pression mise par Hamilton, le stand autrichien cafouille et met un temps énorme à trouver les pneus supertendres. Une fois les gommes montées, l'Australien ressort juste derrière le Britannique.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Monaco 2016

Grand Prix de Monaco 2016
24/75

La course est alors perdue et sur le podium, l'habituel sourire du n°3 n'est pas là. C'est en revanche le soulagement pour Hamilton qui remporte enfin une course cette saison. Avec la septième place d'un Rosberg à la dérive, il reprend 19 points.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Canada 2016

Grand Prix du Canada 2016
25/75

Alors que l'épisode de Barcelone reste dans les mémoires, et même s'il n'a pas donné lieu à une situation trop difficile à gérer publiquement, les deux Mercedes vont de nouveau contact à Montréal. Hamilton et Rosberg ont vu Vettel prendre un envol canon et se touchent au premier virage dans la lutte pour la seconde position. Hamilton reste sur la piste, Rosberg est contraint de la quitter. Il tombe en dixième position.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Canada 2016

Grand Prix du Canada 2016
26/75

Vettel mène l'épreuve mais est sur une stratégie à deux arrêts contre un seul pitstop pour Hamilton. L'Allemand, dans son second relais, ne parvient pas à creuser suffisamment l'écart sur le Britannique pour se mettre à l'abri. Il doit se contenter de la deuxième place.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Canada 2016

Grand Prix du Canada 2016
27/75

Quelques jours après le décès de la légende de la boxe Mohammed Ali, Hamilton sort de sa Mercedes en mimant les coups de poings et les célèbres pas du champion américain. Il reprend encore 15 points au championnat puisque Rosberg ne peut faire mieux que cinquième après avoir buté sur Verstappen en fin d'épreuve.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Canada 2016

Grand Prix du Canada 2016
28/75

Auteur d'une stratégie à un seul arrêt qui a fonctionné, Bottas signe ici le seul podium de Williams lors de cette saison.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Europe 2016

Grand Prix d'Europe 2016
29/75

Une semaine seulement après le Canada, la F1 se rend en Azerbaïdjan pour découvrir les rues de Bakou, théâtre du premier GP d'Europe depuis 2012. Ce circuit urbain a la particularité d'être ultra rapide malgré des portions très sinueuses. En qualifications, Hamilton commet une série d'erreurs étonnantes et notamment en Q3 où il flirte trop avec le mur à la sortie de l'enchaînement des virages 7-8-9. Il devrai s'élancer du dixième rang le lendemain.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Europe 2016

Grand Prix d'Europe 2016
30/75

De nouveau en pole sans avoir eu à beaucoup lutter, Rosberg réalise une course parfaite, sans accroc, alors que derrière, les Red Bull coulent en raison d'une gestion pneumatique très mauvaise. Les Ferrari et la Force India de Sergio Pérez, qui avait signé le deuxième temps des qualifications avant d'être pénalisé de cinq places pour changement de boîte de vitesses, se disputent les places sur le podium.

Grand Prix d'Europe 2016

Grand Prix d'Europe 2016
31/75

Mais la course, assez morne par rapport aux autres épreuves disputées le même week-end, est surtout marquée par le problème qui survient simultanément sur les deux Mercedes : en effet, un mauvais réglage prédéfini par Mercedes leur fait perdre de la vitesse. Or, l'écurie ne peut en dire trop en raison des restrictions radios en vigueur. Rosberg résout ce problème rapidement car il avait quelques instants auparavant changé cela, mais Hamilton, qui lui n'a rien touché de particulier sur son volant, ne sait pas comment faire. Il s'agace, s'énerve et perd du temps. Il terminera finalement cinquième, à près d'une minute de son équipier.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Europe 2016

Grand Prix d'Europe 2016
32/75

Malgré un départ en milieu de top 10, Pérez parvient à remonter sur Räikkönen et à prendre l'avantage. Il monte sur son second podium de la saison. Surtout, Rosberg met fin à l'hémorragie en retrouvant la victoire et le podium. Il compte de nouveau 24 points d'avance.

Photo de: Pirelli

Grand Prix d'Autriche 2016

Grand Prix d'Autriche 2016
33/75

En Autriche cependant, l'Allemand est victime d'une casse mécanique en EL3 qui va l'obliger à reculer de cinq places sur la grille puisqu'il doit monter une boîte de vitesses neuve. Le week-end est d'ailleurs marqué par plusieurs incidents mis sur le compte de vibreurs particulièrement rudes pour les suspensions des F1.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Autriche 2016

Grand Prix d'Autriche 2016
34/75

Lors des qualifications, Kvyat sort violemment de piste après un passage trop brusque sur les vibreurs, qui fait céder la suspension arrière de sa Toro Rosso.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Autriche 2016

Grand Prix d'Autriche 2016
35/75

Après un départ plutôt calme, qui verra l'étonnant second sur la grille, Hülkenberg, perdre plusieurs places, et Button tenir un temps la deuxième position, Hamilton, auteur de la pole, prend les devants. Derrière, Rosberg déroule sa stratégie au mieux et prend même la tête dès le 27e tour, au moment où la voiture de sécurité entre en piste pour que l'on dégage la Ferrari de Vettel, victime d'une crevaison en pleine ligne droite après un relais très long en gommes supertendres.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Autriche 2016

Grand Prix d'Autriche 2016
36/75

Après la relance, Rosberg et Hamilton ne sont jamais séparés de plus de trois secondes et Mercedes fait s'arrêter les deux hommes. Hamilton le premier repart en tendres, Rosberg le dernier repart en supertendres. Le Britannique ne comprend pas pourquoi il dispose des gommes plus dures mais en réalité, l'écurie allemande lui a donné le meilleur composé dans ces conditions. Rosberg, qui ne dispose plus de pneus jaunes, va s'échapper au début puis, à mesure que le temps passe, être rattrapé par le Britannique. Dans le dernier tour, le n°44 porte une attaque dans le virage 2 à l'extérieur mais le n°6 ne tourne pas, pour l'empêcher de passer. L'accrochage est alors inévitable : Rosberg voit son aileron se détacher et Hamilton le passe finalement.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Autriche 2016

Grand Prix d'Autriche 2016
37/75

Hamilton franchit la ligne d'arrivée le premier devant... Verstappen et Räikkönen ! Rosberg ne peut faire mieux que quatrième avec une monoplace endommagée. Convoqué par les commissaires après la course, il sera reconnu responsable de l'accrochage avec son équipier et écopera de 10s de pénalité qui ne changeront pas sa position finale. Mais cette fois, l'orage gronde chez Mercedes. Plus loin dans le peloton, une performance est à noter : la dixième place de Wehrlein, à la régulière, au volant de la Manor.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016
38/75

Avant le GP de Grande-Bretagne, Mercedes tient une réunion avec ses pilotes suite à leur troisième accrochage en quatre courses. Les menaces de suspension en cas de nouvel incident sont à peine voilées. A domicile, Hamilton signe la pole devant Rosberg. Mais une averse qui survient à quelques instants du départ détrempe la piste et oblige à un départ sous voiture de sécurité.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016
39/75

Comme souvent dans ces conditions, Hamilton s'échappe et Rosberg est aux prises avec Verstappen. Le Néerlandais réalise notamment un dépassement superbe à l'extérieur dans Stowe sur l'Allemand quand la piste est encore humide pour prendre la seconde position. Mais à mesure que la piste s'assèche, la Mercedes retrouve l'avantage sur la Red Bull et Rosberg parvient à reprendre sa seconde position. Cependant, un problème de boîte de vitesses va le mettre en faute : il demande de l'aide à son stand qui lui indique comment piloter pour éviter cela. Or, cela est une infraction.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016

Grand Prix de Grande-Bretagne 2016
40/75

Pendant que Hamilton l'emporte, l'Allemand termine second mais est rétrogradé d'une place par la suite en guise de sanction. Il ne mène plus le championnat que d'un point.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Hongrie 2016

Grand Prix de Hongrie 2016
41/75

En Hongrie, le samedi est marqué par une polémique : en effet, dans son tour de pole position, Rosberg est passé dans une zone sous drapeaux jaunes. Les commissaires le blanchissent mais plusieurs pilotes s'interrogent sur le bienfondé d'une telle décision. En tout cas, le lendemain, Rosberg ne profite pas longtemps de sa pole puisqu'il se fait passer par Hamilton.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Hongrie 2016

Grand Prix de Hongrie 2016
42/75

Le Britannique va mener la course tout du long même si Rosberg n'est jamais bien loin. L'animation est plus loin derrière : une bataille fait rage entre Verstappen et Räikkönen. Lors d'une tentative de dépassement du Finlandais, le Néerlandais se décale au freinage et est percuté par la Ferrari. C'est le début de la polémique sur la rugosité en piste du pilote Red Bull.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Hongrie 2016

Grand Prix de Hongrie 2016
43/75

En l'emportant, Hamilton prend pour la première fois la tête du classement pilotes, devançant désormais Rosberg de six points. Ricciardo retrouve, lui, le podium pour la seconde fois de la saison après Monaco.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Allemagne 2016

Grand Prix d'Allemagne 2016
44/75

Une semaine après la Hongrie, le GP d'Allemagne clôt ce mois de juillet intense avec quatre courses. Auteur d'une superbe pole la veille, Rosberg manque son départ et voit son équipier et les deux Red Bull lui passer devant.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Allemagne 2016

Grand Prix d'Allemagne 2016
45/75

Pendant que Hamilton est tranquillement leader, Rosberg peine à prendre la mesure des RB12. Après la seconde salve d'arrêts aux stands, l'Allemand tente de se jouer de Verstappen à l'épingle. Mais, de nouveau, sa manoeuvre n'est pas propre et il oblige le Néerlandais - qui s'est décalé au freinage - à sortir de piste. L'Allemand se verra infliger une pénalité de cinq secondes et perdra la possibilité de jouer le podium.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Allemagne 2016

Grand Prix d'Allemagne 2016
46/75

Et malgré une averse en toute fin d'épreuve, Hamilton s'impose sans trembler sur les terres de son équipier. Il compte 19 points d'avance sur lui avant la trêve.

Photo de: XPB Images

Été 2016

Été 2016
47/75

Alors que des rumeurs se sont fait jour une bonne partie de la première moitié de saison, elles deviennent réalité : Manor engage Esteban Ocon en lieu et place de Rio Haryanto pour le reste de la saison. Deux pilotes de la filière Mercedes se retrouvent au sein de la petite structure britannique.

Photo de: Manor

Grand Prix de Belgique 2016

Grand Prix de Belgique 2016
48/75

Au retour de la trêve, les problèmes du début de saison rattrapent Hamilton : il doit monter un nouveau bloc moteur sur sa monoplace. Il en monte en fait plusieurs durant le week-end pour refaire un stock. En contrepartie, il s'élance du fond de grille. Mais les événements vont l'aider à remonter rapidement : en effet, dès le premier virage, les deux Ferrari et la Red Bull de Verstappen - toutes en forme sur ce circuit - s'accrochent.

Grand Prix de Belgique 2016

Grand Prix de Belgique 2016
49/75

Par la suite, une série d'incidents et la très impressionnante sortie de piste de Magnussen dans le Raidillon conduisent à une interruption de la course. Si Rosberg mène sans problème, Hamilton est déjà remonté à la cinquième place. Le drapeau rouge permet aux pilotes de changer de pneus.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Belgique 2016

Grand Prix de Belgique 2016
50/75

La suite de la course est moins mouvementée, mais Verstappen l'anime à sa façon en se montrant rugueux face à ses adversaires, et particulièrement les pilotes Ferrari. De nouveau auteur de manoeuvres à la limite, le Néerlandais sera encore la cible des critiques. Après la course, il explique sa défense acharnée par le fait qu'il estime que les deux pilotes de la Scuderia ont gâché sa course. Son comportement passe de plus en plus mal.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Belgique 2016

Grand Prix de Belgique 2016
51/75

Loin de tout ça, Rosberg l'emporte devant Ricciardo et Hamilton. Le Britannique fait mieux que sauver les meubles en ne perdant que 10 points, quand une hémorragie plus importante lui semblait promise. Il conserve neuf points d'avance sur son équipier.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Italie 2016

Grand Prix d'Italie 2016
52/75

Mais une semaine plus tard, la mécanique commence de nouveau à se dérégler : auteur d'une pole position impressionnante la veille, il manque son départ le lendemain et perd cinq positions. Rosberg ne se fait pas prier pour creuser l'écart.

Photo de: Alessio Morgese

Grand Prix d'Italie 2016

Grand Prix d'Italie 2016
53/75

La course est peu passionnante et si Hamilton parvient à remonter à la seconde position, il ne peut rien pour empêcher Rosberg de l'emporter. L'Allemand recolle à deux points de son équipier au championnat.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Singapour 2016

Grand Prix de Singapour 2016
54/75

Pour le début de la tournée asiatique, Rosberg se montre impérial en qualifications à Singapour où il devance... Ricciardo. En effet, en difficulté, Hamilton n'occupe que le troisième emplacement sur la grille. Malgré un départ chaotique, les positions à l'avant sont figées. Le début de course voit Rosberg s'envoler pendant que Hamilton peine à maintenir une température des freins correcte, malgré un rythme assez lent.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Singapour 2016

Grand Prix de Singapour 2016
55/75

Dépassé par Räikkönen, Hamilton décide alors de changer de stratégie et d'adopter une approche agressive en repassant par les stands. Cela lui permet de reprendre sa place face à la Ferrari qui suit à son tour cette tactique, mais surtout, cela offre l'opportunité à Ricciardo de changer de pneus sans risquer de mettre en péril sa seconde place. Le tour de sortie de l'Australien est tellement bon que Mercedes n'a d'autre choix que de laisser Rosberg en piste avec des gommes bien plus vieilles, au risque sinon de perdre la première place. L'Allemand est sous la pression de Ricciardo dans les derniers tours mais parvient à s'imposer pour 488 millièmes !

Photo de: Daimler AG

Grand Prix de Singapour 2016

Grand Prix de Singapour 2016
56/75

En l'emportant alors que Hamilton ne finit que troisième, Rosberg reprend la tête du classement pilotes, avec huit points d'avance sur son équipier. Il reste six courses.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Malaisie 2016

Grand Prix de Malaisie 2016
57/75

Après s'être élancé depuis la pole, Hamilton conserve la tête de la course au premier virage pendant que Rosberg est harponné par Vettel, trop optimiste. Le leader du championnat évite le pire, sa voiture n'étant pas abîmée, mais il doit repartir du fond de peloton une fois que le Safety Car a relancé la course.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Malaisie 2016

Grand Prix de Malaisie 2016
58/75

Seule Mercedes face aux deux Red Bull, Hamilton doit se montrer vigilant : en effet, sur deux stratégies différentes, Ricciardo et Verstappen sont de réelles menaces. Alors qu'il cherche à se mettre à l'abri avant son dernier arrêt, le moteur de sa Mercedes explose à l'entame du 41e tour. Le Britannique était en passe de reprendre beaucoup de points à Rosberg, qui semblait destiné à la quatrième place.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Malaisie 2016

Grand Prix de Malaisie 2016
59/75

Les cartes sont rebattues : la victoire va se jouer entre les deux Red Bull - qui se sont livré précédemment une lutte acharnée - puisque la VSC qui suit l'abandon de Hamilton leur permet de changer de gommes sans perdre de temps sur Rosberg, qui fait de toute façon de même. Ricciardo conservera la tête pour remporter sa première victoire depuis la Belgique 2014.

Photo de: XPB Images

Grand Prix de Malaisie 2016

Grand Prix de Malaisie 2016
60/75

Même s'il doit subir le shoey de Ricciardo sur le podium - l'Australien dédiant au passage sa victoire à Jules Bianchi, décédé en juillet 2015 - Rosberg est l'inattendu gagnant de cette course puisqu'il accentue son avance de 15 points sur Hamilton. C'est le tournant de la saison.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Japon 2016

Grand Prix du Japon 2016
61/75

Une semaine après cette cruelle désillusion, Hamilton connaît son dernier départ manqué de la saison. Le dernier oui, mais très lourd de conséquences puisqu'il passe de la seconde à la huitième place en quelques hectomètres.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Japon 2016

Grand Prix du Japon 2016
62/75

Il remontera bien sûr le peloton pour grimper sur la troisième marche du podium mais comptablement, Rosberg est dorénavant dans une position idéale : avec 33 points d'avance et quatre GP restants, il peut se contenter de terminer quatre fois deuxième pour être sacré.

Photo de: XPB Images

Grand Prix des États-Unis 2016

Grand Prix des États-Unis 2016
63/75

À partir de là, le plan est déroulé sans accroc et avec un peu de réussite. À Austin, Hamilton s'adjuge la pole et la victoire. Rosberg, un temps menacé par la Red Bull de Ricciardo, profite d'une voiture de sécurité pour ravitailler tranquillement et repartir loin de l'Australien, assurant ainsi la seconde position. Il dispose toujours de 26 points d'avance sur Hamilton.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Mexique 2016

Grand Prix du Mexique 2016
64/75

Mexico voit le même scénario : après avoir signé la pole la veille, Hamilton - malgré un tout droit dans l'herbe au premier virage - l'emporte sans être inquiété. Rosberg quant à lui, est sous la menace de Verstappen et même proche de la correctionnelle quand ce dernier tente un dépassement osé au virage 4 du 50e tour, qui échoue.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Mexique 2016

Grand Prix du Mexique 2016
65/75

Mais l'épisode marquant de la course restera la passe d'armes entre Verstappen et Vettel pour la troisième place. Après s'être manqué au freinage du premier virage, sous la pression du pilote Ferrari, Verstappen coupe dans l'herbe et maintient sa position. L'Allemand, furieux, se répand à la radio en demandant à ce que le Néerlandais le laisse passer et va jusqu'à insulter Charlie Whiting, le directeur de course. Ricciardo profite de cela pour revenir et tenter un dépassement sur le n°5. Mais celui-ci se décale au freinage et empêche la manoeuvre. Au tour de l'Australien de demander sanction.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Mexique 2016

Grand Prix du Mexique 2016
66/75

Et le podium va alors être étonnant : présent dans la cool room, Verstappen est prié de la quitter après être sanctionné de cinq secondes pour avoir coupé le virage. Vettel, qui profite de la cérémonie, est pénalisé quelques heures plus tard de dix secondes pour son décalage au freinage. La troisième place revient donc à... Ricciardo !

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Brésil 2016

Grand Prix du Brésil 2016
67/75

Pour la troisième fois de la saison, une course démarre sous régime de voiture de sécurité à cause d'une pluie qui s'abat sans discontinuer sur São Paulo depuis plusieurs heures. Hamilton a signé la pole la veille.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Brésil 2016

Grand Prix du Brésil 2016
68/75

Après une première relance, plusieurs incidents vont survenir, dont ceux d'Ericsson et de Räikkönen, tous les deux dans la ligne droite des stands. Les pilotes sont sur des oeufs et le passage en gommes intermédiaires n'est pas vraiment une bonne idée.

Photo de: XPB Images

Grand Prix du Brésil 2016

Grand Prix du Brésil 2016
69/75

Dans ces conditions, deux hommes surnagent : Hamilton, toujours à l'aise sous la pluie, et Verstappen, qui fait étalage de sa classe en multipliant les dépassements sur les trajectoires "pluie". Rosberg, de son côté, n'est pas aussi à l'aise et se contente de gérer même s'il se fait une grosse frayeur. Verstappen, qui semblait parti pour lui prendre la seconde position, est victime d'une erreur stratégique : en passant les intermédiaires alors que la pluie ne cesse pas vraiment, il est condamné à repasser par les puits et à repartir en fond de peloton. En pneus neufs, il va alors passer de la 14e place à la troisième en une quinzaine de boucles.

Grand Prix du Brésil 2016

Grand Prix du Brésil 2016
70/75

En l'emportant à nouveau, Hamilton revient à 12 points de son équipier qui continue d'assurer et de connaître une certaine réussite ; un podium lui suffit désormais à être titré lors du dernier GP. Verstappen, lui, a marqué les esprits à nouveau, tout comme Nasr, qui permet à Sauber d'inscrire deux points et de passer in extremis devant Manor au championnat constructeurs.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016
71/75

Tout va donc se jouer à Abu Dhabi, dernière manche de la saison. De nouveau, Hamilton signe la pole et s'élance bien devant Rosberg. Le scénario se met donc tranquillement en place : pour espérer être titré en l'emportant, le Britannique doit voir deux voitures s'intercaler entre lui et son équipier. Il maintient un faux rythme lors des deux premiers relais.

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016
72/75

Mais une fois le dernier arrêt aux stands passé pour les Mercedes, Hamilton ralentit nettement avec pour objectif de mettre Rosberg à la merci des pilotes derrière lui. Les derniers tours sont irrespirables : les deux Mercedes ainsi que la Ferrari de Vettel et la Red Bull de Verstappen sont regroupées. Mais rien n'y fait : Rosberg conserve sa seconde position.

Photo de: LAT Images

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016
73/75

Rosberg s'adjuge donc son premier titre de champion du monde à l'âge de 31 ans, pour cinq points au terme de 21 GP. Il fête cela en effectuant des donuts sur la ligne de départ/arrivée et en montent sur sa Mercedes W07 Hybrid, qui ne l'aura pas abandonné de la saison.

Photo de: XPB Images

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016

Grand Prix d'Abu Dhabi 2016
74/75

Sur le podium, Hamilton, vainqueur du jour, donne l'accolade au nouveau champion du monde.

Photo de: LAT Images

Fin de saison 2016

Fin de saison 2016
75/75

Le vendredi 2 décembre, cinq jours à peine après son titre, Nico Rosberg annonce en marge du Gala de la FIA à Vienne qu'il prend sa retraite de la F1 après avoir réalisé son rêve.

Photo de: Mercedes AMG
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Diaporama
Tags rétrospective