Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1

Jaguar fera son grand retour à la compétition à partir de la fin 2016 avec son écurie en Formule E. Mais la firme avait tenté l'expérience F1 au début des années 2000, sous l'impulsion de Ford. L'occasion de revenir sur cet épisode en photos.

Photos - Quand Jaguar s'est aventuré en F1
Charger le lecteur audio
Jaguar en Formule 1
Jaguar en Formule 1
1/22
En 1999, Ford lance une offensive sur le sport automobile et annonce le rachat de l'écurie Stewart Grand Prix qui deviendra Jaguar Racing en 2000. Dans le même temps, la marque s'engage en rallye sous son propre nom et envisage un retour aux 24 Heures du Mans avec Aston Martin.

Photo de: Jaguar Racing

Eddie Irvine au volant de la Jaguar R1
Eddie Irvine au volant de la Jaguar R1
2/22
Pour sa première saison, l'écurie britannique confie la Jaguar R1 à deux pilotes d'expérience. Eddie Irvine tout d'abord, en provenance de Ferrari après avoir manqué le titre la saison précédente. Le meilleur résultat de Jaguar cette saison-là sera sa 4e place à Monaco.

Photo de: XPB Images

Johnny Herbert dans le baquet de la Jaguar R1
Johnny Herbert dans le baquet de la Jaguar R1
3/22
Johnny Herbert occupe le second baquet. Le Britannique dispute en l'an 2000 sa dernière saison. Il n'inscrira aucun point et se fera même une frayeur pour sa dernière course en Malaisie. La saison de Jaguar est décevante avec 4 points inscrits en 17 GP.

Photo de: XPB Images

Présentation de la Jaguar R2
Présentation de la Jaguar R2
4/22
Pour 2001, l'équipe présente la Jaguar R2 qui reprend une livrée similaire. Irvine reste au volant et fait équipe avec le brésilien Luciano Burti, pilote d'essais convaincant en 2000.

Photo de: Jaguar Racing

Niki Lauda chez Jaguar
Niki Lauda chez Jaguar
5/22
La saison n'est pas bonne et les performances de la R2 déçoivent. En cours d'année, Niki Lauda rejoint l'équipe dirigeante. L'entente avec Bobby Rahal, le directeur de l'écurie, n'est pas bonne. Ce dernier démissionnera pour être remplacé par l'Autrichien.

Photo de: Mark Gledhill

Pedro de la Rosa
Pedro de la Rosa
6/22
Côté pilotes, en Espagne, Pedro de la Rosa remplace Luciano Burti, qui n'est plus en odeur de sainteté chez Jaguar alors que ses résultats n'étaient pas plus mauvais que ceux d'Irvine.

Photo de: Jaguar Racing

Grand Prix de Monaco 2001
Grand Prix de Monaco 2001
7/22
Cette année-là, la meilleure performance sera encore à mettre au crédit d'Eddie Irvine qui réussira à monter sur le podium à Monaco, grâce à de nombreux abandons.

Photo de: Jaguar Racing

Saison 2001
Saison 2001
8/22
L'écurie Jaguar terminera finalement 8ème du Championnat constructeurs - une place de mieux qu'en 2000 - avec 9 unités.

Photo de: Jaguar Racing

Présentation de la Jaguar R3
Présentation de la Jaguar R3
9/22
Pour la saison 2002, une saison de transition alors que les espoirs placés en la structure sont loin d'être atteints, le duo de pilotes est conservé.

Photo de: Jaguar Racing

Niki Lauda au volant
Niki Lauda au volant
10/22
Quelques temps après déclaré qu'un singe pourrait piloter une F1 moderne, Niki Lauda accepte de prendre le volant pour quelques tours d'essais. Après plusieurs tête à queue, il tempère ses propos et salue l'électronique des ces monoplaces.

Photo de: Jaguar Racing

Saison 2002
Saison 2002
11/22
Mais la R3 ne s'avère pas bien meilleure que ses devancières. Pedro de la Rosa n'inscrira aucun point. En revanche, Eddie Irvine en ramènera 8 à lui seul, avec notamment une 4ème place en Australie...

Photo de: Jaguar Racing

Grand Prix d'Italie 2002
Grand Prix d'Italie 2002
12/22
...et surtout un podium inespéré à Monza, fêté comme il se doit par l'écurie, ici en présence du directeur technique, Gunther Steiner, qui sera plus tard l'un des hommes-clés de l'arrivée de Haas en F1.

Photo de: Jaguar Racing

Présentation des pilotes Jaguar
Présentation des pilotes Jaguar
13/22
En vue de 2003, Jaguar fait table rase et titularise Mark Webber et Antonio Pizzonia.

Photo de: Jaguar Racing

Shakedown de la Jaguar R4
Shakedown de la Jaguar R4
14/22
De nouveaux changements au sein de la direction de l'équipe ont lieu. Les moyens importants de Jaguar sont au service de deux pilotes peu expérimentés. Mais la monoplace se montrera particulièrement véloce en qualifications.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Saison 2003
Saison 2003
15/22
La révision du barème de points (les huit premiers marquent des points contre six auparavant) et les performances notables de Mark Webber permettent à l'écurie de terminer 7ème du classement constructeurs, devant Toyota et ses moyens colossaux.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Saison 2003
Saison 2003
16/22
Pizzonia ne convaincant pas, il est remplacé par le regretté Justin Wilson lors des cinq derniers GP de la saison. Le Britannique inscrira un point à Indianapolis.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Présentation de la Jaguar R5
Présentation de la Jaguar R5
17/22
En 2004, l'écurie fait confiance à Mark Webber et à Christian Klien. Cependant, les objectifs sont revus à la baisse et Ford semble proche du désengagement.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Saison 2004
Saison 2004
18/22
La R5 n'est qu'une évolution de la R4. Elle ne se montre pas particulièrement rapide et laisse peu de doute quant à sa position dans la hiérarchie.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Grand Prix de Monaco 2004
Grand Prix de Monaco 2004
19/22
Dans cette saison sans éclat, un épisode cocasse marquera l'écurie. A l'occasion du GP de Monaco, et en marge de la sortie du film Ocean's Twelve, un diamant est placé à l'avant des monoplaces tout le week-end.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Grand Prix de Monaco 2004
Grand Prix de Monaco 2004
20/22
Cependant, lors de la course, Klien s'accidente. Si l'Autrichien est indemne, sa voiture ne l'est pas. Pire, le diamant placé à l'avant est porté disparu. Le mystère de la disparition de la pierre précieuse n'est toujours pas résolu.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Saison 2004
Saison 2004
21/22
Malgré ce que cette photo suggère, la saison de Jaguar ne décollera pas vraiment. Webber inscrira 7 pts et Klien 3. Avec 10 unités, l'écurie termine à nouveau 7ème du Championnat. Mais cette fois, Ford arrête les frais et se retire.

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

Saison 2004
Saison 2004
22/22
L'équipe est "à vendre" comme l'indique le panneau porté par ses membres au moment d'une photo de fin de saison. L'acquéreur ne sera autre que Red Bull qui bâtira la machine à gagner que l'on connait...

Photo de: Jaguar Cars and Wieck Media Services, Inc.

partages
commentaires
Montezemolo prend la défense d’Alonso
Article précédent

Montezemolo prend la défense d’Alonso

Article suivant

L'animosité de Frijns envers Red Bull, "un gros mensonge"

L'animosité de Frijns envers Red Bull, "un gros mensonge"