Réactions
Formule 1 GP du Canada

Piastri impressionné par la vitesse des Mercedes à Montréal

Oscar Piastri s'est retrouvé dans une lutte pour la dernière marche du podium avec les deux Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton lors du Grand Prix du Canada, mais n'est pas parvenu à les contenir jusqu'à la fin. Le pilote McLaren a franchi la ligne d'arrivée en cinquième place.

Oscar Piastri, McLaren F1 Team, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team

Oscar Piastri a réalisé un Grand Prix solide au Canada, ralliant l'arrivée au cinquième rang. Rapide, le jeune pilote australien a cependant estimé que ses espoirs de figurer parmi les trois premiers s'étaient évaporés dans les derniers tours, lorsque George Russell et Lewis Hamilton ont clairement montré qu'ils voulaient aller de l'avant de manière agressive et l'ont dépassé.

Interrogé sur la distance qui le séparait du podium, Piastri a répondu : "Il s'en est fallu de peu, jusqu'à ce que je me retrouve derrière un autre pilote. Je m'en sortais bien jusqu'à ce que je me retrouve derrière les Mercedes, et je me suis alors rendu compte qu'elles étaient en mission !"

"Je pense qu'il aurait été incroyablement difficile de les garder derrière moi jusqu'à la fin, surtout en étant la première voiture dans leur ligne de mire. J'ai fait de mon mieux pour rester devant, mais je pense qu'en pneus neufs, ils étaient clairement plus rapides que tout le monde."

Les progrès réalisés par Mercedes au Canada sont en partie le résultat d'un nouvel aileron avant introduit pour la première fois sur la voiture W15 lors du Grand Prix de Monaco. Mais son plein potentiel n'est apparu qu'à Montréal, lorsque Mercedes a été en mesure de libérer un rythme étonnant par moments, en particulier lors des essais et des premières phases de la qualification.

VIDÉO - Le résumé du GP du Canada

Lorsqu'il lui a été demandé s'il avait été surpris par la rapidité de Mercedes, Piastri a minimisé : "Je pense que le fait qu'ils aient été rapides n'a pas été une grande surprise. Je pense que c'est le fait qu'ils aient été aussi rapides qui l'a été. En EL3, avec le tour de Lewis [le meilleur de la séance], nous nous sommes grattés la tête. Je pense que nous avons compris pourquoi après la séance, mais pendant la séance, nous n'aurions jamais pu nous en approcher."

"Même en Q2, quand George a fait 11"7 et moi 12"1 ou 12"2, je n'aurais pas pu trouver une demi-seconde. Ils ont donc été très rapides ce week-end. Il me semble qu'ils ont bien utilisé les pneus. Et je pense que vous avez vu sur les inters que cela leur a fait un peu de mal à certains moments. Donc, oui, c'était peut-être juste un meilleur week-end  pour eux. Mais ce n'était pas totalement inattendu. À Monaco, ils semblaient très forts à certains moments. Et oui, je pense que ce week-end, ils ont été très forts."

Piastri a bien tenté de retenir le duo Mercedes et s'est légèrement accroché avec Russell à la dernière chicane au 63e tour, avec une manœuvre qui a forcé son rival britannique à s'engager dans l'échappatoire.

"J'ai besoin de le voir un peu mieux", a-t-il répondu lorsqu'il a été questionné sur l'incident. "Je pense que c'est un virage incroyablement difficile à prendre à deux. Et, oui, il faut être très courageux pour passer par l'extérieur ! En fin de compte, il est quand même passé. Je ne pense pas que cela ait vraiment changé le résultat, mais j'espère que c'était divertissant !"

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sainz sur l'intérêt de Williams : "Il n'y a rien de décidé"
Article suivant Wolff avertit : "Il est trop tard" pour changer les règles moteur

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France