Pic : Tout tenter pour permettre à Caterham de finir 10ème

Le rideau tombera sur le championnat du monde 2013 de Formule 1 au Brésil ce week-end

Le rideau tombera sur le championnat du monde 2013 de Formule 1 au Brésil ce week-end. Le dernier Grand Prix de la saison offrira une ultime chance à Charles et son écurie Caterham F1 Team d’arracher la 10ème place au classement des constructeurs aux dépens de Marussia.

L’année dernière, le Français avait connu un week-end brésilien doux-amer. Sur le mythique circuit d’Interlagos, Charles avait décroché son meilleur résultat en F1 au terme d’une course échevelée disputée sous la pluie. Mais il n’avait pu empêcher son employeur actuel Caterham de dépasser son écurie d’alors au championnat.

"En 2012, j’ai signé mon meilleur résultat en F1 – une 12ème place – au Brésil, en partie grâce à des conditions de course dantesques", rappelle Pic. "J’espère réitérer pareille performance en 2013, même si cette année je suis en lutte avec l’écurie pour laquelle je pilotais en 2012 ! Nous savons que nous sommes assez compétitifs pour nous trouver en bonne position à l’arrivée. Et je suis certain que, quelles que soit les conditions météo, je serai prêt à me battre jusqu’au bout. Bien sûr, le résultat final n’est pas entièrement entre nos mains mais nous continuerons à procéder comme nous l’avons fait toute l’année : travailler sans relâche et saisir la moindre opportunité qui se présentera. Quoi qu’il advienne, ce sera un week-end passionnant où l’attention sera portée sur nous. J’ai donc vraiment hâte d’y être."

Pour Charles Pic, il ne reste désormais plus que trois séances d’essais libres, une heure de qualifications et 71 tours de course pour boucler une saison chargée mais plaisante. En effet, le Français a su tisser des liens forts et étroits avec l’écurie Caterham tout au long de l’année.

"Nous atteignons déjà la fin de la saison, une année que j’ai sincèrement appréciée et au cours de laquelle je pense avoir beaucoup appris, à la fois sur la piste et en dehors, a expliqué Charles. Nous avons partagé de nombreux bons moments, comme à Bahreïn par exemple lorsque nous avons apporté de nouvelles pièces et que la voiture a fait un bond en avant en termes de performance. Cela nous a fait le plus grand bien et récompensé les efforts de toute l’équipe. À chaque fois que je me suis rendu à l’usine, ce fut un privilège de voir le dévouement des mécaniciens et de constater à quel point cela faisait avancer l’équipe. Je me souviens également de l’événement très sympa que nous avions organisé après la séance de qualifications à Silverstone. C’était génial de retrouver tant de monde à l’usine le samedi, et de comprendre ce que cela représentait pour eux, et leurs familles, d’appartenir à une équipe qui se développe dans la bonne direction."

"Bien sûr, nous avons également connu notre lot de moments difficiles, mais j’ai vraiment aimé l’état d’esprit affiché par l’ensemble de l’équipe tout au long de l’année. En Australie, nous avons débuté la saison avec une voiture qui ne nous permettait pas d’aller défier nos concurrents directs. Mais à partir de Bahreïn et de l’Espagne nous étions passés devant nos principaux opposants, et ce grâce aux efforts conjoints des mécaniciens et des ingénieurs. Nous avons ensuite su conserver l’avantage sur la majorité des circuits où nous avons couru."

[Communiqué de Charles Pic]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Charles Pic
Type d'article Actualités