Accidenté en essais l'an dernier, Gasly ne changera pas d'approche

Si sa saison 2019 avait décidément mal commencé avec deux accidents lors des essais hivernaux de Barcelone, Pierre Gasly ne compte pas changer d'approche pour les tests de pré-saison à venir.

Accidenté en essais l'an dernier, Gasly ne changera pas d'approche

L'an passé, Pierre Gasly vivait un grand moment de sa carrière avec sa promotion chez Red Bull Racing, mais a connu une descente aux enfers à laquelle deux sorties de piste en Catalogne ont peut-être contribué, puisqu'il a alors endommagé la RB15 dans une période où le roulage était crucial et les pièces de rechange rares.

Lire aussi :

Pour autant, celui qui court désormais pour la Scuderia AlphaTauri (ex-Toro Rosso) n'a pas l'intention de se montrer excessivement prudent, comme il l'indique à Motorsport.com : "Je sais que j'aurai bien d'autres accidents dans ma carrière. Vous savez, j'en ai eu plein en karting, et ça ne m'a jamais empêché d'aller vite. J'en ai eu plein en formules de promotion. En fait, je n'ai pas eu tant d'accidents que ça la saison dernière, et d'une certaine manière, c'est à ça que servent les essais – je préfère me crasher en essais qu'en course. Donc non, je ne vais pas changer mon approche."

Pierre Gasly, AlphaTauri

"Bien sûr, il faut que je fasse attention, ce n'est pas souhaitable, et je veux faire des essais propres. Mais quand on pilote des F1 qui ont plus de 1000 chevaux à des vitesses démentielles, on sait qu'il y a toujours un risque que quelque chose se produise. Mais bien sûr, nous savons que l'objectif des essais est de faire autant de tours que possible, de développer la voiture, et je ferai le maximum de mon côté pour faire les meilleurs essais possibles."

Auteur d'une première moitié de saison en demi-teinte chez Red Bull, Gasly a été rétrogradé chez Toro Rosso pour les neuf derniers Grands Prix de 2019 et a alors retrouvé son niveau habituel. Il a ainsi conservé son baquet au sein de l'écurie rebaptisée AlphaTauri pour 2020. Le Français se félicite de la continuité dont il profite cet hiver, facilitant ses préparatifs.

"C'est une bonne sensation, car pour la première fois depuis mes débuts en monoplace, je vois les mêmes visages pendant plus d'un an", souligne-t-il, bien qu'il ait déjà couru chez Toro Rosso fin 2017 puis en 2018. "Cet hiver, je n'ai donc pas eu à m'adapter à un nouvel environnement, à construire une nouvelle relation, ce qui prend toujours du temps. J'ai les mêmes personnes autour de moi et j'ai pu me concentrer sur moi-même en tant qu'athlète, en tant que pilote focalisé sur ce que je dois faire pour devenir meilleur. Je pense qu'il y a un peu plus de stabilité que je n'en avais auparavant."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Vidéo - Hamilton et Bottas au volant de la Mercedes W11

Article précédent

Vidéo - Hamilton et Bottas au volant de la Mercedes W11

Article suivant

Vidéo - Dans le casque de Pierre Gasly à Misano

Vidéo - Dans le casque de Pierre Gasly à Misano
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021