Gasly : "Je ne veux pas trop m’enflammer"

Auteur du deuxième meilleur temps du jour à Barcelone, Pierre Gasly estime que le meilleur reste à venir pour AlphaTauri.

Gasly : "Je ne veux pas trop m’enflammer"

Pierre Gasly a conclu cette cinquième et avant-dernière journée d'essais hivernaux au deuxième rang, auteur d'un tour en 1'17"066 au volant de l'AlphaTauri AT01. Cette dernière, alors chaussée de pneus C5, est désormais la quatrième monoplace la plus rapide depuis le début des essais hivernaux, derrière la Mercedes, la Ferrari et l'Alfa Romeo, mais ces quatre voitures ont également en commun le fait d'être les seules à avoir réalisé des runs compétitifs avec le composé le plus tendre de la gamme Pirelli.

Lire aussi :

"La sensation dans la voiture n'était pas optimale aujourd'hui avec le vent, par rapport à la semaine dernière, mais c'est pareil pour tout le monde, donc je pense que c'était bien", se félicite Gasly, qui a parcouru 139 tours (647 km) et mené une simulation de course. "Je sais que nous en avons un peu sous le coude, donc dans l'ensemble, je trouve ça vraiment positif."

"Globalement, je suis très satisfait de la voiture. Je pense que nous avons trouvé de bonnes directions. Vous savez, Melbourne sera très différent de Barcelone, donc je ne veux pas trop m'enflammer maintenant, mais ces essais se sont très bien passés."

Pierre Gasly, AlphaTauri AT01

Le Français est particulièrement ravi par la progression de l'unité de puissance Honda, d'autant qu'AlphaTauri n'a utilisé qu'un seul groupe propulseur depuis le début des tests de pré-saison. "Ils travaillent aussi dur que d'habitude", indique Gasly au sujet du motoriste japonais. "L'an dernier, ils ont fait un grand pas en avant au fil de la saison."

"Cette année, c'est encore mieux que l'an dernier : nous n'avons pas eu le moindre problème de fiabilité pendant deux semaines. C'est très impressionnant. Je ne veux pas trop parler, car après, c'est là qu'on a toutes les merdes. Mais jusque-là, tout se passe vraiment bien."

Quant au projet de faire la saison complète sans pénalité sur la grille, donc avec trois unités de puissance, Gasly conclut : "Le fait est que nous n'avons eu aucun problème pour le moment. Donc ça va. Après ? Je ne peux pas me prononcer. Je n'en sais pas suffisamment sur les moteurs et tous les tests menés par Honda. Je pense qu'ils sont relativement satisfaits de leur fiabilité. J'espère que nous réussirons. Bien sûr, en tant que pilote, je veux la performance maximale en premier lieu, mais après... Ils ont l'air relativement confiants pour cette saison. Bref, c'est le plan pour nous. C'est ce que nous allons essayer d'accomplir."

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Grosjean sur Racing Point : "Copier Mercedes, pourquoi pas ?"
Article précédent

Grosjean sur Racing Point : "Copier Mercedes, pourquoi pas ?"

Article suivant

Bottas et le "jeu étrange" des équipes pour cacher leur rythme

Bottas et le "jeu étrange" des équipes pour cacher leur rythme
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021