Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Pierre Gasly déjà menacé par des pénalités

Après que son AlphaTauri se soit transformée en "barbecue", Pierre Gasly est déjà sous la menacé de pénalités précoces en 2022.

Pierre Gasly, AlphaTauri AT03, Fernando Alonso, Alpine A522, Lance Stroll, Aston Martin AMR22

Pierre Gasly est le premier pilote à avoir abandonné en 2022, lors du Grand Prix de Bahreïn. En fin de course, l'arrière de son AlphaTauri a pris feu, provoquant alors la sortie de la voiture de sécurité. L'écurie de Faenza doit désormais remettre la voiture en état avant le Grand Prix d'Arabie saoudite, qui aura lieu dès le week-end prochain. Des réparations lourdes qui vont peut-être passer par un changement de châssis.

Mais les hommes de Franz Tost voient les effets de cette panne sur le long terme, ce qui représente une source d'inquiétude. Les dégâts subis à Sakhir pourraient forcer l'écurie à utiliser un deuxième moteur dès Djeddah (sur une limite de trois cette saison), ce qui assurerait des pénalités pour les courses à venir. Le feu a également pu endommager d'autres éléments de l'unité de puissance, dont certains sont limités à seulement deux exemplaires sur l'ensemble des 23 courses.

La source de satisfaction réside dans le rythme de Gasly, à la lutte avec Alonso et Magnussen à Bahreïn. Interrogé par Motorsport.com, le Français a été surpris d'être contraint à l'abandon. "Je n'avais littéralement aucun signal d'avertissement, ce qui est plutôt étrange", déclare Gasly. "Je ne suis pas vraiment sûr de ce qu'il s'est passé, la voiture s'est arrêtée après le premier virage et je l'ai garée. Puis c'est devenu un barbecue à l'arrière..."

"Nous étions très confiants après les essais, nous n'avions pas le moindre souci, mais ce sport vous fait garder les pieds sur terre à tout moment, vous ne pouvez jamais être trop confiant. J'espère simplement que le moteur n'est pas mort, mais nous ferons avec. Ce n'est pas le résultat que nous espérions, surtout avec la course que nous réalisions. J'ai pris un bon départ, je me battais avec Fernando [Alonso], ce qui était agréable, et également avec Kevin [Magnussen]. On était confortablement en 8e position, c'est donc vraiment dommage de manquer ces points."

Le directeur technique d'AlphaTauri, Jody Egginton, confirme que l'écurie n'avait reçu aucun signe pouvant permettre de déceler un tel problème. "La voiture fonctionnait parfaitement, et la minute d'après elle s'arrêtait totalement. On a perdu la puissance d'un coup, la voiture s'est arrêtée et il y avait le feu. Son origine peut provenir d'éléments qui étaient trop chauds, qui n'étaient pas refroidis correctement. Nous devons regarder cela, il y a beaucoup de dégâts superficiels."

L'ingénieur s'attend à avoir beaucoup de travail avant les premiers essais libres à Djeddah, vendredi. "Nous évaluons toujours les dégâts", déclare-t-il. "Au minimum, nous aurons une nouvelle suspension, beaucoup de connectique sera également nouvelle et la carrosserie a été endommagée. Nous allons vérifier la batterie et le moteur à combustion interne, parce qu'il y a beaucoup de mousse d'extincteur sur et dans la voiture. Dans le pire des cas, nous remplacerons l'unité de puissance, mais il est trop tôt pour le dire. Tout ce qui était connecté à l'unité de puissance et à la boîte de vitesse était situé dans la zone de l'incendie. Et encore, tout cela a été touché par l'extincteur. Donc nous pouvons potentiellement tout renvoyer à l'usine et changer ces éléments."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pourquoi Verstappen et Pérez ont abandonné à Bahreïn
Article suivant Selon Binotto, Red Bull est toujours favori pour le titre

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France