Gasly s'attend à rester chez AlphaTauri en 2022

Pierre Gasly n'a jamais caché qu'il espérait revenir chez Red Bull Racing en 2022, mais cela paraît de moins en moins plausible.

Gasly s'attend à rester chez AlphaTauri en 2022
Charger le lecteur audio

Depuis sa rétrogradation à Faenza à la trêve estivale 2019, Pierre Gasly a toujours gardé un œil sur Red Bull Racing. Voilà deux ans que le pilote AlphaTauri enchaîne les performances de premier choix avec la petite Scuderia, devenant le fer de lance de l'écurie, ses résultats contrastant grandement avec ceux qu'il avait obtenus à Milton Keynes : il a notamment signé trois podiums en 37 Grands Prix.

Du côté de Red Bull, Sergio Pérez donne satisfaction en étant plus proche de Max Verstappen que ne l'étaient Pierre Gasly et Alexander Albon, mais il n'empêche que l'avenir du Mexicain n'est toujours pas assuré pour l'an prochain à ce stade. Qu'il soit remplacé paraît néanmoins improbable, et lorsqu'il est demandé à Gasly s'il a fait une croix sur le baquet Red Bull, l'intéressé tempère : "Ce n'est pas une croix. Après, il y a un timing, il y a des choix."

"Comme je l'ai dit, la seule chose que je peux faire de mon côté, c'est montrer de belles performances. J'ai montré des belles choses ; s'ils voulaient vraiment me récupérer, je pense que je leur ai montré suffisamment pour qu'ils puissent être décidés. Ils l'ont fait avec d'autres pilotes qui avaient marqué beaucoup moins de points que moi avant d'aller là-bas. Je pense qu'aujourd'hui, ils ont aussi envie que je tire AlphaTauri vers le haut. C'est ce que je fais, ça se passe très bien avec eux. Je pense que l'avenir à court terme se fera sûrement avec eux."

"Je ne pense pas que l'on verra de grande surprise. J'essaie d'être aussi performant que possible, ils ont vu mes résultats ces deux dernières années. Pour avoir l'opportunité, il faut le bon timing. Pensent-ils avoir besoin de changement de leur côté, avec Sergio et Max ? Le seul baquet disponible est évidemment celui de Sergio. Ils ont l'air contents de l'équilibre entre Sergio et Max. De mon côté, je marque des points, j'ai eu de très bons résultats – probablement meilleurs que quand ils m'ont donné ma chance."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B, Pierre Gasly, AlphaTauri AT02

Gasly se délecte justement de l'envergure qu'il a prise chez AlphaTauri où, associé au rookie Yuki Tsunoda, il est véritablement devenu le leader de l'équipe et a notamment marqué 50 de ses 68 points cette saison. Le Normand détaille comment son rôle a changé à Faenza : "La confiance que l'équipe peut m'accorder pour savoir où se diriger, comment régler la voiture, ce qui est requis et quels domaines améliorer… c'est question de feedback et de toujours essayer de repousser toutes les limites, que ce soit côté aéro, freins, moteur, rythme de course, rythme de qualifs… Améliorer notre performance globale et essayer de toujours parler avec Franz des domaines sur lesquels nous nous concentrons."

"Il ne s'agit pas que de piloter la voiture qu'ils me donnent : comment m'assurer qu'ils me donnent une meilleure voiture chaque fois que je prends la piste, semaine après semaine ? Le processus est un peu différent, il requiert un peu plus d'énergie, un peu plus de réflexion que quand on arrive en tant que rookie et que l'on essaie d'apprendre comment travailler dans l'équipe et comment maximiser les performances avec la voiture. C'est quelque chose qui est automatique maintenant, j'imagine, après plusieurs années avec eux. J'essaie de les pousser dans tous les domaines pour améliorer la voiture, et c'est quelque chose que j'apprécie – j'apprécie cette responsabilité, par ailleurs."

Gasly va désormais s'efforcer de hisser AlphaTauri à la cinquième place du championnat des constructeurs, la petite Scuderia ayant neuf points de retard sur Alpine mais 20 longueurs d'avance sur Aston Martin.

Lire aussi :

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Hamilton a "des relations meilleures que jamais" avec Bottas
Article précédent

Hamilton a "des relations meilleures que jamais" avec Bottas

Article suivant

Disqualification : Vettel voudrait une "tolérance" dans certains cas

Disqualification : Vettel voudrait une "tolérance" dans certains cas
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021